Ecoutez Radio Sputnik
    Syrie

    Défense russe: 3 soldats syriens tués et 9 autres blessés par des tirs de radicaux

    © Sputnik . Ekaterina Yanson
    International
    URL courte
    2336

    Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a annoncé que trois soldats syriens avaient été tués et 9 autres blessés par des tirs de radicaux.

    Trois militaires syriens ont été tués et neuf autres blessés dans des pilonnages de radicaux contre le gouvernorat et la ville d'Alep, a annoncé lors d'une conférence de presse le général Sergueï Solomatine, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    Il a fait remarquer que les violations du régime de cessation des hostilités par des formations armées illégales présentes dans la zone de désescalade d'Idlib continuaient.

    «Nous avons enregistré au cours des dernières 24 heures des tirs de radicaux contre les localités de Beit-Zivan, Akch-Baer, Safsara et Bsharfa dans le gouvernorat de Lattaquié, de Zor-Mahruka, Abu Dali et Atchan dans le gouvernorat de Hama, du village de Tell Mamo dans le gouvernorat d'Alep, ainsi que contre Sukkari, un quartier du sud-ouest d'Alep, a-t-il indiqué. Deux soldats syriens ont été tués et neuf autres blessés lors de pilonnages de la localité de Tell Mamo, un autre a trouvé la mort à la périphérie d'Alep.»

    Conformément au décret signé par le Président syrien, les autorités continuent d'amnistier ceux qui ne se sont pas soumis à leurs obligations militaires, notamment les réfugiés et les anciens membres de formations armées illégales, a fait remarquer Sergueï Solomatine. Au 14 décembre, plus de 17.000 personnes ont ainsi été amnistiées.

    Lire aussi:

    La France tacle durement les États-Unis sur l’Otan et les F-35
    Ils se battent à bord d’un avion Ryanair à cause d’une femme aux pieds nus (vidéo)
    Poutine pose en ukrainien une question piquante aux autorités de Kiev
    Tags:
    cessation des hostilités, zone de désescalade, amnistie, soldats, radicaux, tirs, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Sergueï Solomatine, Russie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik