International
URL courte
32988
S'abonner

Les forces navales américaines doivent perfectionner d’urgence leur aviation embarquée ou «rediriger les ressources de la flotte vers des unités plus importantes» parce qu’elles pourraient perdre une éventuelle guerre contre la Chine ou la Russie, a affirmé The National Interest.

Si elle ne modernise pas son aviation embarquée, la Marine américaine risque de perdre de sa compétitivité et d'être défaite dans le cas d'une hypothétique guerre contre la Chine ou la Russie, a indiqué The National Interest, se référant à une étude du Centre pour l'évaluation stratégique et budgétaire (CSBA) à Washington.

«Si la Marine est incapable de transformer son aviation embarquée, ses dirigeants doivent reconsidérer la question de savoir s'il faut continuer à investir dans le secteur ou rediriger les ressources de la flotte vers des unités plus importantes», relève l'étude.

Toujours selon CSBA, «après la dissolution de l'Union soviétique en 1991, la marine s'est vue confrontée à […] l'absence de concurrent» et a commencé à réduire ses capacités au combat. Ainsi, l'aviation embarquée n'exploite plus le chasseur de quatrième génération F-14 Tomcat et l'avion S-3B Viking, qui ont été remplacés par des chasseurs bombardiers Hornet и Super Hornet de McDonnell Douglas. Ces changements ont eu un impact négatif sur l'autonomie de vol des avions qui, aujourd'hui, est insuffisante pour vaincre lors d'une bataille contre les forces armées russes ou chinoises.

«En 2018, l'autonomie de vol d'un appareil typique de l'aviation embarquée avec une charge utile de neuf tonnes s'est réduite à 1.300 milles. Entre-temps, la Russie et la Chine ont développé des missiles antinavires de longue portée et d'autres armes susceptibles de représenter une menace pour un porte-avions et ses appareils», a précisé The National Interest.

L'aviation embarquée américaine «manque de rayon d'action, d'endurance, de capacité de survie et de spécialisation» pour réaliser les opérations nécessaires pour vaincre les forces armées des grandes puissances, conclut l'édition.

Lire aussi:

Néonazis en Ukraine: Moscou étonné par les propos de Jean-Yves Le Drian
Le nombre de cas quotidiens de Covid-19 en légère baisse en France
Messages de haine, boycotts, menaces: de plus en plus de professionnels harcelés à cause du pass sanitaire
Tags:
aviation embarquée, marines US, impact, menaces, chasseur-bombardier, porte-avions, chasseur, guerre, F/A-18 Super Hornet, F/A-18 Hornet, Center for Strategic and Budgetary Assessment (CSBA) de Washington, The National Interest, URSS, Chine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook