International
URL courte
Polémique autour du Pacte de Marrakech (29)
12313
S'abonner

Après avoir débuté dans le calme, la mobilisation contre le pacte de l’Onu sur les migrations, formellement approuvé lundi à Marrakech, a dégénéré dans l’après-midi à Bruxelles. Des journalistes de médias belges et des témoins rapportent des échauffourées entre manifestants et forces de l’ordre qui ont notamment eu recours au gaz lacrymogène.

Quelque 5.500 personnes participent à la manifestation contre le pacte de Marrakech sur les migrations organisée dans la capitale belge. Dans l'après-midi, la tension est montée lorsque les manifestants se dirigeaient vers le bâtiment de la Commission européenne. Les forces de l'ordre ont été obligées d'utiliser des gaz lacrymogènes et des canons à eau. Les vitres d'un immeuble ont été brisées, selon des témoins.

Après avoir constaté que le début de la manifestation s'était déroulé dans le calme, un journaliste du Soir a signalé que certains manifestants avaient jeté des pavés sur des policiers. Aux environs de 14h00 heure locale, à hauteur du Berlaymont, des manifestants ont jeté des pierres et des barrières après qu'ont pris la parole les représentants des associations de droite et d'extrême-droite flamandes hostiles au pacte qui organisent la marche, indique Le Soir. Deux canons à eau sont alors entrés en action.

Avant de prendre la direction de la Commission européenne, les manifestants se sont rassemblés sur le rond-point Schuman et ont défilé avec des pancartes dont «Rejetez le pacte de Marrakech», drapeaux flamands à la main.

Bruxelles est ce dimanche le théâtre de deux manifestations antagonistes, initialement interdites puis autorisées: la marche contre le pacte de Marrakech, organisée par plusieurs associations de droite et d'extrême-droite flamandes comme KVHV, NSV, Schild & Vrienden, Voorpost et Vlaams Belang Jongeren, d'une part, et la mobilisation de quelque 1.000 manifestants, selon la police, qui dénoncent le racisme et militent pour la défense des réfugiés et des droits de l'Homme, de l'autre.

Dossier:
Polémique autour du Pacte de Marrakech (29)

Lire aussi:

Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
La situation liée au coronavirus en France va «dans le mauvais sens» dit Castex
«Sputnik V»: Poutine annonce l'enregistrement du premier vaccin contre le Covid-19 en Russie
Quand un grand requin blanc s’envole à plus de 4 mètres - vidéo
Tags:
Pacte de Marrakech, canon à eau, gaz lacrymogènes, émeutes, migration, manifestation, Commission européenne, Marrakech, Bruxelles, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook