Ecoutez Radio Sputnik
    Conseil de sécurité de l'Onu

    «Armée kosovare»: Moscou crie à une «violation gravissime» de la loi internationale

    © AP Photo / Pablo Martinez Monsivais
    International
    URL courte
    25582

    La création des «forces armées» du Kosovo contrevient à la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l’Onu qui constitue la base du règlement du conflit kosovar, a déclaré lundi l'ambassadeur de la Russie auprès de l'Onu. Il a également dénoncé le comportement des pays occidentaux face à cette décision des autorités de la république autoproclamée.

    La décision sur la transformation des forces de sécurité du Kosovo en armée régulière constitue une «violation gravissime» de la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l'Onu et menace la paix dans la région, a déclaré Vassili Nebenzia, l'ambassadeur de la Russie auprès des Nations unies, lundi lors d'une séance extraordinaire du Conseil de sécurité de l'Onu.

    Selon lui, la résolution 1244 de 1999 sur les forces de sécurité autorisées au Kosovo est un document international de base pour le règlement du conflit kosovar.

    «La résolution contient des exigences absolument claires sur la démilitarisation de tous les groupes armés des Albanais kosovars en n'autorisant que le déploiement du personnel multinational sous contrôle international», a précisé le diplomate russe.

    Il a également qualifié de «regrettable» la position de l'Union européenne qui, selon lui, «ferme les yeux sur la création illégitime de l'"armée" du Kosovo».

    «La violation de la résolution 1244 a lieu non seulement sur fond du laisser-faire direct mais aussi avec le soutien des puissances occidentales, y compris moyennant la Force pour le Kosovo déployée dans la région en conformité avec cette résolution», a-t-il ajouté.

    M.Nebenzia a fait part de son espoir que l'UE emploierait tous ses efforts afin d'«éviter la future dégradation de la situation», en insistant sur l'annulation des décisions «controversées» des autorités kosovares sur les droits de douane et les «forces armées».

    Les députés du parlement de la république autoproclamée du Kosovo ont voté le 14 décembre en faveur de la création d'une armée nationale. En vertu de la loi en question, la force de sécurité du Kosovo (KSF) sera chargée d'«assurer l'intégrité territoriale du pays», «de protéger la propriété et les intérêts de la république», «d'apporter un soutien militaire aux autorités civiles en cas de catastrophe, et de participer à des opérations internationales».

    Aujourd'hui forts de 2.500 membres, les effectifs de la KSF doivent en outre passer à 5.000, plus environ 3.000 réservistes. Le vote de vendredi a été immédiatement salué par les États-Unis, alors que le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a regretté la décision de Pristina.

    Lire aussi:

    Une armée au Kosovo? La résolution 1244, «bête noire des USA, de l’Europe et des Albanais»
    Moscou: la création de l’armée du Kosovo est une violation de la résolution de l’Onu
    L’ambassadeur serbe à Moscou met en garde contre la création de l’armée kosovare
    Tags:
    résolution, armée, Force de sécurité du Kosovo (KSF), Conseil de sécurité de l'Onu, Union européenne (UE), Vassili Nebenzia, Kosovo, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik