International
URL courte
38714
S'abonner

Les USA sont prêts à retirer du territoire syrien toutes leurs troupes, à savoir 2.000 membres des forces armées, a indiqué à The Washington Post un responsable militaire américain. Donald Trump a quant à lui déclaré sur Twitter que Daech* avait été vaincu en Syrie, ce qui était la seule raison de la présence militaire américaine dans ce pays.

L'administration Trump a décidé de retirer les troupes américaines de Syrie, a déclaré à The Washington Post un responsable de la Défense américaine.

Le responsable, qui parlait sous couvert d'anonymat pour discuter de la décision qui n'a pas été annoncée, a affirmé qu'elle avait été prise mardi et qu'elle sous-entendrait le retrait de toutes les forces américaines, à savoir de 2.000 membres des forces armées. Le retrait devrait avoir lieu le plus rapidement possible, a déclaré le responsable.

Juste après la publication de cet article, le Président américain a publié sur Twitter une phrase liée à la guerre contre Daech* en Syrie:

​Nous avons vaincu Daech* en Syrie, ma seule raison d'y rester pendant la présidence de Trump, a écrit le Président américain sur son compte Twitter.

Comme l'a indiqué The Washington Post, cette décision de la Maison-Blanche arrive alors que les tensions montent dans la région entre les États-Unis et la Turquie qui avait annoncé son intention de lancer une offensive contre les positions des Kurdes syriens qui avaient pris part aux opérations effectuées contre Daech* avec le soutien américain.

Se référant à un responsable américain, l'agence Bloomberg a déclaré que Donald Trump avait déjà ordonné de retirer complètement les forces militaires de Syrie.

Les terroristes vaincus, il est temps de rentrer à la maison
© Sputnik
Les terroristes vaincus, il est temps de rentrer à la maison

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un commerçant de Nîmes interdit l’entrée de son magasin aux femmes voilées
Un gardien égorgé par un détenu djihadiste, le Maroc sous le choc
Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Tags:
Donald Trump, Washington, Turquie, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook