International
URL courte
38714
S'abonner

Les USA sont prêts à retirer du territoire syrien toutes leurs troupes, à savoir 2.000 membres des forces armées, a indiqué à The Washington Post un responsable militaire américain. Donald Trump a quant à lui déclaré sur Twitter que Daech* avait été vaincu en Syrie, ce qui était la seule raison de la présence militaire américaine dans ce pays.

L'administration Trump a décidé de retirer les troupes américaines de Syrie, a déclaré à The Washington Post un responsable de la Défense américaine.

Le responsable, qui parlait sous couvert d'anonymat pour discuter de la décision qui n'a pas été annoncée, a affirmé qu'elle avait été prise mardi et qu'elle sous-entendrait le retrait de toutes les forces américaines, à savoir de 2.000 membres des forces armées. Le retrait devrait avoir lieu le plus rapidement possible, a déclaré le responsable.

Juste après la publication de cet article, le Président américain a publié sur Twitter une phrase liée à la guerre contre Daech* en Syrie:

​Nous avons vaincu Daech* en Syrie, ma seule raison d'y rester pendant la présidence de Trump, a écrit le Président américain sur son compte Twitter.

Comme l'a indiqué The Washington Post, cette décision de la Maison-Blanche arrive alors que les tensions montent dans la région entre les États-Unis et la Turquie qui avait annoncé son intention de lancer une offensive contre les positions des Kurdes syriens qui avaient pris part aux opérations effectuées contre Daech* avec le soutien américain.

Se référant à un responsable américain, l'agence Bloomberg a déclaré que Donald Trump avait déjà ordonné de retirer complètement les forces militaires de Syrie.

Les terroristes vaincus, il est temps de rentrer à la maison
© Sputnik .
Les terroristes vaincus, il est temps de rentrer à la maison

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
Un médecin explique pourquoi il est déconseillé de se laver à l’eau froide
Tags:
Donald Trump, Washington, Turquie, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook