Ecoutez Radio Sputnik
    Maria Zakharova

    Nord Stream 2: Washington «force la main» à ses clients, selon Moscou

    © Sputnik . Kirill Kallinikov
    International
    URL courte
    Gazoduc Nord Stream 2 (200)
    4331
    S'abonner

    Alors que la Russie est ouverte à toute concurrence en matière de combustible bleu livré par gazoducs, ou de gaz naturel liquéfié (GNL), les États-Unis exercent des pressions politiques directes sur leurs clients pour faire avancer leur propre produit sur le marché européen, estime Maria Zakharova.

    Les États-Unis menacent de sanctions les compagnies désireuses de rejoindre le projet de mise en place du gazoduc Nord Stream 2, destiné à relier la Russie à l'Europe par la mer Baltique, a annoncé la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova. 

    «La Russie est prête à une concurrence en matière de gaz et GNL. Mais c’est justement Washington, et pas Moscou, qui force la main à ses clients et menace de sanctions les compagnies qui proposent des solutions optimales de livraison de gaz aux consommateurs. C’est de la pression politique directe», a-t-elle déclaré lors d’un point de presse. 

    Et de pointer que les États-Unis mettent tout en œuvre pour faire avancer leur propre GNL sur le marché européen. 

    Le projet Nord Stream 2 prévoit la construction de deux conduites longues de 1.200 km, reliant le littoral russe à l'Allemagne en passant par la mer Baltique. Sa capacité totale sera de 55 milliards de mètres cubes par an. Le coût du projet s'élève à près de 10 milliards d'euros. Le gazoduc devrait être mis en service d'ici la fin 2019. Début novembre, le groupe Nord Stream 2 AG a annoncé avoir posé 200 kilomètres de gazoduc au fond de la mer Baltique. Plusieurs pays s'opposent au projet, dont les États-Unis qui ont plusieurs fois demandé aux pays européens de ne pas participer au projet Nord Stream 2, brandissant la menace de sanctions à leur égard.

    Dossier:
    Gazoduc Nord Stream 2 (200)

    Lire aussi:

    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Miss Centre-Val de Loire se moque d’elle-même après le détournement viral d’une de ses photos
    Le Pentagone réagit aux menaces turques de fermer la base aérienne d’Incirlik
    Végane depuis cinq ans, elle mange de la viande et s’étonne des résultats
    Tags:
    pressions, gaz naturel liquéfié (GNL), gaz, Nord Stream 2, Zakhar Prilepine, États-Unis, Europe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik