Ecoutez Radio Sputnik
    Des militaires américains en Syrie

    Le retrait des troupes US de Syrie: une «catastrophe», selon l'opposition syrienne

    © AP Photo / APTV
    International
    URL courte
    15024
    S'abonner

    La décision des États-Unis de retirer leurs troupes de la Syrie a été critiquée par les Forces démocratiques syriennes qui estiment qu'il est encore trop tôt de déposer les armes dans la lutte contre le terrorisme

    Les dirigeants des Forces démocratiques syriennes (FDS) ont décrit la décision des États-Unis de retirer leurs troupes de la Syrie comme une catastrophe pour les espoirs de tous les peuples de la région et une motivation pour les terroristes à devenir plus actifs, annonce le service de presse des FDS dans un communiqué.

    «La décision des États-Unis portera un coup direct aux aspirations d'en finir une fois pour toutes avec Daech, elle aura des conséquences sérieuses et mènera à la stabilité. En outre, cette décision constituera une catastrophe pour les espoirs des peuples de la région en matière de sécurité», indique le communiqué.

    Mercredi, le Président Trump a annoncé que Daech* était rayé de la carte en Syrie et que ses djihadistes avaient été la seule raison de la présence des militaires américains dans le pays. Plus tard, la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, a déclaré que les États-Unis avaient commencé à retirer leurs troupes de Syrie, mais que la victoire sur Daech* ne signifiait pas la fin de l'existence de la coalition. L'agence

    Reuters a annoncé, se référant à ses sources, que tous les fonctionnaires du département d'État américain avaient été évacués en 24 heures et que les troupes américaines quitteraient la Syrie au bout de 60 à 100 jours.

    «La décision de la Maison-Blanche de retirer ses troupes du nord et de l'est de la Syrie se répercutera négativement sur la lutte contre le terrorisme et donnera aux terroristes ainsi qu'à leur sponsors une motivation politique et militaire à reprendre leurs activités», indique le communiqué.

    Ce texte relève que la lutte contre le terrorisme n'est pas terminée, mais se trouve à un stade décisif.

    «Ce stade exige des efforts accrus de la part de tous et un plus grand soutien de la coalition internationale, ainsi qu'un soutien accru des forces armées dans le monde et non plus le retrait des troupes», souligne le communiqué.

    Le 19 décembre, la Maison-Blanche a annoncé que les États-Unis avaient commencé le retrait de leurs troupes de ce pays proche-oriental.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    retrait des troupes, opposition, Forces démocratiques syriennes (FDS), Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik