International
URL courte
4330
S'abonner

Soulignant que la présence des Forces armées des États-Unis en Syrie était illégale, le Président russe a salué la décision de Donald Trump de les retirer de ce pays arabe. D'ailleurs, Vladimir Poutine a fait remarquer que malgré les déclarations de Washington sur le retrait de ses troupes d'Afghanistan, ces dernières y restent depuis 17 ans.

Compte tenu que la présence des troupes américaines en Syrie était «illégale» et n'était pas nécessaire, Vladimir Poutine a qualifié de «bonne» la décision de Donald Trump de retirer les militaires américains du pays proche-oriental.

Cependant, le Président russe a appelé à attendre le moment où les troupes quitteront effectivement la Syrie.

«En ce qui concerne le retrait des troupes américaines, je ne sais pas ce qui en est. Les États-Unis sont présents en Afghanistan depuis 17 ans. Et presque chaque année ils parlent de retirer leurs troupes. Mais ils y sont toujours présents», a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse annuelle à Moscou.

«Nous ne voyons pas encore les indices du retrait des troupes américaines, mais j'admets que cela est possible», a ajouté Vladimir Poutine.

La porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, a annoncé le 19 décembre que, conformément à la décision de Donald Trump, les États-Unis avaient entamé le retrait de leurs troupes du territoire de la République arabe syrienne. La porte-parole a pourtant précisé que les États-Unis et leurs alliés seraient toujours prêts à revenir en Syrie pour protéger les intérêts américains.

Quelques heures avant la déclaration de la Maison-Blanche, le Président américain a posté le tweet suivant: «Nous avons vaincu Daech* en Syrie, ma seule raison d'y rester pendant la présidence».

Les terroristes vaincus, il est temps de rentrer à la maison
© Sputnik .
Les terroristes vaincus, il est temps de rentrer à la maison

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
retrait des troupes, Donald Trump, Vladimir Poutine, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook