Ecoutez Radio Sputnik
    Marrakech

    Deux Scandinaves tuées au Maroc: tous les suspects arrêtés, une vidéo publiée sur le Net

    CC0 / hichamaarkoubi
    International
    URL courte
    131510
    S'abonner

    Après avoir arrêté le 17 décembre une personne soupçonnée d’être impliquée dans l’assassinat de deux jeunes Scandinaves dans les montagnes du sud du Maroc, la police a interpellé trois autres suspects recherchés.

    Ce jeudi à Marrakech, les autorités marocaines ont interpellé trois hommes soupçonnés d'avoir tué deux Scandinaves, Louisa Vesterager Jespersen, 24 ans, et son amie Maren Ueland, 28 ans, dont les corps ont été découverts lundi dans les montagnes du Haut Atlas avec des signes de violence à l'arme blanche, relate l'AFP.

    Le premier suspect appartenant à «un groupe extrémiste» a été arrêté le 17 décembre.

    «Ces arrestations démontrent l'efficacité des forces de l'ordre», a indiqué à l'AFP une source proche du dossier.

    D’après The Daily Mail, une vidéo montrant l’assassinat d’une des deux femmes a été diffusée sur les réseaux sociaux et reconnue comme authentique par le service de renseignement danois. Sur la séquence, des cris «C’est pour la Syrie!» seraient entendus, précise le média.

    Le 19 décembre, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN, la police marocaine) a indiqué, citée par l'AFP, que les enquêteurs envisageaient une «piste terroriste» dans le meurtre des jeunes femmes.

    Les deux victimes sont deux amies, Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans et Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans. Elles étaient parties ensemble pour un mois de vacances au Maroc.

    Leurs corps ont été découverts le 17 décembre dans un site isolé où elles avaient planté leur tente pour la nuit, sur la route du djebel Toubkal, le plus haut sommet d'Afrique du Nord. L'une des deux a été décapitée, a indiqué à l'AFP la source proche du dossier.

    Tags:
    terrorisme, police, morts, vidéo, arrestation, meurtre, Marrakech, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik