Ecoutez Radio Sputnik
    Une batterie de S-400 (en arrière-plan) et un système Pantsir-S1 (image d'illustration)

    Pékin aurait mené des tirs d’essai de missiles antiaériens S-400

    © Sputnik . Kirill Kallinikov
    International
    URL courte
    11251

    La Chine, le premier pays à avoir importé les systèmes de missiles antiaériens russes S-400, les aurait mis à l’essai, d’après des médias russes citant des sources diplomatiques.

    L’Armée populaire de libération de Chine a effectué ses premiers essais des systèmes sol-air S-400 que Pékin a achetés à la Russie, annoncent des médias russes en citant des sources diplomatiques.

    Selon les médias, les essais se sont déroulés dans la première dizaine de décembre. Un missile 48N6E tiré par un système S-400 aurait détruit une cible balistique volant à une vitesse de trois mètres par seconde.

    Pour le moment, les autorités chinoises n’ont pas officiellement confirmé l’organisation de ces tirs d’entraînement.

    La Chine est le premier pays à avoir acheté les systèmes antiaériens russes Triumph. En 2014, les médias ont annoncé que la Russie et la Chine avaient signé un contrat sur la livraison de S-400.

    Le 20 septembre, les États-Unis ont adopté des sanctions contre la Chine pour sa coopération avec l’agence russe d’exportation de matériel militaire Rosoboronexport, notamment pour l’achat de chasseurs russes Sukhoi Su-35 et de systèmes S-400.

    Le système S-400 Triumph (code Otan: SA-21 Growler) a une portée de 400 kilomètres. Il est capable de frapper des cibles – avions de différents types ou missiles hypersoniques — à une altitude de 30 kilomètres. De plus, il peut tirer des missiles de différents types. Son équivalent américain Patriot n'est équipé que de missiles d'une portée de 100 kilomètres.

    S-400 Triumph
    © Sputnik .
    Infographie: Système de défense antiaérienne et antimissile S-400 Triumph

    Lire aussi:

    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Le recteur de Notre-Dame de Paris avance une nouvelle cause de l’incendie
    Un député LREM traite Jérôme Rodrigues de «débile profond» en plein direct (vidéo)
    Tags:
    tir d'essai, missiles sol-air, défense antiaérienne, tirs, S-400, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik