Ecoutez Radio Sputnik
    Aéroport de Gatwick

    Gatwick: les vols de nouveau suspendus après le signalement d'un drone

    CC BY-SA 2.0 / Martin Roell / Gatwick Airport, North Terminal
    International
    URL courte
    414

    L'aéroport londonien de Gatwick a de nouveau suspendu tous les vols vendredi après le signalement de la présence d'un drone aux alentours du site.

    À peine rouvert vendredi après avoir été contraint à l'arrêt par de mystérieux drones, l'aéroport londonien de Gatwick a dû suspendre de nouveau tous les vols en raison d'un incident similaire, informent les médias européens.

    «Nous avons actuellement suspendu les opérations de l'aérodrome par précaution en raison du signalement non confirmé d'un drone», a déclaré une porte-parole de l'aéroport citée par l'AFP. «Pour l'instant, il n'y a aucun décollage ou atterrissage».

    L'armée et la police ont déployé des moyens pour surveiller le site et éviter le retour des drones qui ont perturbé le deuxième aéroport britannique, indiquent les médias. Les vols ont repris une heure après.

    L'aéroport, deuxième du Royaume-Uni derrière Heathrow, avait rouvert vendredi matin après avoir été contraint de fermer pendant près de 36 heures à la suite de son survol par plusieurs drones. La mesure sans précédent a touché plus de 120.000 passagers à quelques jours des fêtes de Noël.

    Des drones ont été repérés pour la première fois aux abords de l'aéroport situé à une cinquantaine de kilomètres au sud de Londres. Selon les autorités, rien ne permet de privilégier la piste terroriste.

    Lire aussi:

    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Le recteur de Notre-Dame de Paris avance une nouvelle cause de l’incendie
    Un député LREM traite Jérôme Rodrigues de «débile profond» en plein direct (vidéo)
    Tags:
    avion, trafic aérien, suspension, vols, drone, aéroport de Heathrow, aéroport de Gatwick, Noël, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik