International
URL courte
13361
S'abonner

Pour la République islamique, la présence de troupes américaines sur le territoire syrien était «une erreur et une décision illogique» dès le départ.

La présence militaire américaine sur le sol syrien était erronée et illogique dès le début, a indiqué le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Ghassemi, en réaction à l'annonce du retrait US de ce pays.

«La présence de forces américaines était dès le départ une erreur et une décision illogique, et la première cause d'instabilité et d'insécurité dans la région», a déclaré M.Ghassemi sur sa chaîne Telegram.

Plus tôt dans la semaine, Donald Trump a annoncé le départ le plus rapidement possible des militaires américains de Syrie, martelant que son pays ne jouerait plus le rôle de «gendarme du Moyen-Orient».

À l'heure actuelle, près de 2.000 soldats américains sont déployés dans le nord de la Syrie, essentiellement des forces spéciales ayant pour vocation de combattre Daech* et d'entraîner les forces locales dans les zones reprises aux djihadistes.

Les autorités syriennes ont à plusieurs reprises qualifié d'occupation la présence militaire des États-Unis et exigé le retrait des forces américaines.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Covid-19: Boris Johnson transféré aux soins intensifs
Plus de 800 morts dus au Covid-19 en France en 24h - vidéo
La Russie a élaboré un schéma de traitement en cas de forme grave du Covid-19
Tags:
djihadisme, lutte antiterroriste, instabilité, présence militaire, occupation, Daech, Donald Trump, Bahram Ghassemi, Iran, États-Unis, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook