International
URL courte
18232
S'abonner

L'envoyé spécial du Président américain auprès de la coalition internationale anti-Daech* Brett McGurk a présenté sa démission, signale l'agence Associated Press.

Sur fond de retrait annoncé des forces américaines de Syrie, l'envoyé spécial du Président Trump auprès de la coalition internationale anti-Daech* Brett McGurk a présenté sa démission, a annoncé samedi Associated Press.

Dans sa lettre de démission citée par l'agence, M.McGurk, nommé à ce poste en 2015 par Barack Obama, souligne qu'il est prématuré de constater la défaite totale des terroristes en Syrie et que le retrait des troupes américaines serait susceptible de favoriser la renaissance de Daech*.

Le responsable constate ainsi un «profond désaccord» sur cette question avec le locataire de la Maison-Blanche, relate pour sa part CBS. Selon Reuters, Brett McGurk devrait quitter son poste le 31 décembre.

Plus tôt dans la semaine, Donald Trump a annoncé le départ le plus rapidement possible des militaires américains de Syrie, martelant que son pays ne jouerait plus le rôle de «gendarme du Moyen-Orient».

À l'heure actuelle, près de 2.000 soldats américains sont déployés dans le nord de la Syrie, essentiellement des forces spéciales ayant pour vocation de combattre Daech* et d'entraîner les forces locales dans les zones reprises aux djihadistes.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Tags:
présence militaire, retrait, lutte antiterroriste, démission, djihadisme, Daech, coalition anti-Daech, Brett McGurk, Donald Trump, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook