International
URL courte
16441
S'abonner

La conception du moteur de fusée RD-180 est brillante, estime le patron de SpaceX Elon Musk, donnant son point de vue sur cet équipement du lanceur américain Atlas V. Les RD-180 ont déjà été certifiés par la Nasa et l’armée de l’air des États-Unis.

Le patron de SpaceX Elon Musk s'est prononcé sur les moteurs des fusées russes RD-180, équipant le lanceur américain Atlas V et certifiés par la Nasa et l'armée de l'air des États-Unis. Leur livraison est prévue vers 2020 dans le cadre d'un nouveau contrat.

​​«Il est embarrassant que [les compagnies] Boeing / Lockheed utilisent un moteur russe sur Atlas, mais la conception de ce moteur est brillante», a-t-il écrit sur Twitter.

En 1997, la Russie et les États-Unis ont conclu un accord portant sur la livraison de 101 moteurs de fusées de type RD-180 pour un milliard de dollars.

En 2014, à l'initiative du sénateur John McCain, le Congrès américain a appelé à renoncer aux moteurs russes à partir de 2019 et à accélérer le développement des moteurs américains. Cependant cette interdiction a ensuite été levée lorsque la partie américaine a constaté que le pays n'était pas en mesure de développer ses propres moteurs en l'espace de trois ans. Peu après, le consortium United Launch Alliаnce a commandé au holding Energomach 20 RD-180 supplémentaires.

Les moteurs RD-180 sont utilisés pour la fusée Atlas V qui effectue des lancements pour l'armée de l'air américaine et les missions scientifiques de la Nasa.

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Macron: «les images de l'agression» du producteur à Paris «sont inacceptables et nous font honte»
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Tags:
moteur, lanceur, fusée, Atlas V, RD-180 (moteur à réaction), Elon Musk
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook