Ecoutez Radio Sputnik
    Forces turques en Syrie

    La Turquie aurait massé des troupes à la frontière syrienne

    © AFP 2019 Omar Haj Kadour
    International
    URL courte
    12314

    Après que Donald Trump a annoncé sa décision de retirer les troupes américaines de Syrie, Ankara envoie des renforts à sa frontière avec ce pays, notamment quelque 100 véhicules, dont des chars, des obusiers et de l'équipement, a affirmé dimanche Demiroren News Agency (DHA).

    La Turquie est en train de déployer des renforts de troupes dans la zone frontalière turco-syrienne, a indiqué Demiroren News Agency (DHA). Il s'agit d'une centaine de véhicules tels que des chars, des auto-mitrailleuses, des obusiers et des autocars transportant des commandos.

    Certains de ces matériels devraient être installés le long de la frontière et d'autres ont déjà franchi celle qui sépare le district d'Elbeyli de la Syrie. Un convoi d'équipement militaire se dirige vers le district de Kilis, dans la province de Hatay (sud de la Turquie), précise l'agence.

    Le 19 décembre, Donald Trump a annoncé que les États-Unis avaient écrasé Daech* en Syrie, notant que la lutte contre ce groupe terroriste était la seule raison de la présence des militaires américains dans le pays. La Maison-Blanche a plus tard publié une déclaration annonçant que les États-Unis avaient commencé à retirer leurs troupes de Syrie.

    Les dirigeants des FDS ont qualifié jeudi la décision de Washington de prématurée puisque les terroristes de Daech* ne sont pas encore complètement défaits en Syrie.

    Dans un tweet, le Président américain a annoncé samedi 22 décembre que «d'autres pays de la région, y compris la Turquie, doivent être en mesure de s'occuper de ce qui y est resté [de Daech*, ndlr]».

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    «L'Iran a fait une très grosse erreur»: Trump réagit à la destruction du drone US par les militaires iraniens
    L'Iran sera-t-il frappé par les USA? «Vous le saurez bientôt», lance Trump
    Téhéran réagit aux déclarations américaines et se dit prêt à faire face à «toute sorte d'agression»
    Tags:
    retrait, déploiement, troupes, véhicule, Kilis, Hatay, Syrie, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik