International
URL courte
12840
S'abonner

La justice américaine a ouvert une enquête pour détournement de fonds visant principalement le Président Trump, mais qui risque également d'éclabousser son épouse.

Le couple présidentiel américain est soupçonné d'avoir détourné de l'argent de leur fondation caritative, dissoute le 18 décembre après avoir été accusée d'avoir enfreint les règles empêchant les associations à but non lucratif de verser de l'argent à leurs dirigeants, leurs entreprises ou leurs familles.

Les procureurs de l'État de New York accusent l'actuel locataire de la Maison-Blanche d'avoir utilisé cette organisation de bienfaisance pour financer des dépenses personnelles plutôt que caritatives. Ils demandent toujours à la fondation de restituer près de 2,8 millions de dollars, ainsi que de s'acquitter de plusieurs amendes.

Lancée il y a deux ans par le procureur Barbara Underwood, qui dénonçait «un schéma récurrent d'actes illégaux», cette enquête vise non seulement le Président mais son épouse Melania, rapporte Le Point. Selon le journal, en 2007, la future first lady a acheté aux enchères un portrait de son mari pour 20.000 euros qui ont été payés par la Fondation Trump en violation de la loi.

Pour sa part, Donald Trump a aussi acheté, lors d'une soirée caritative, un casque signé par Tim Tebow, joueur de football américain, pour 12.000 dollars également sortis des caisses de cette fondation. Ainsi, pour le procureur, l'organisation doit être considérée comme une banque «destinée à servir les intérêts économiques et politiques de M.Trump».

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
Michel Onfray attaque Macron: «On ne peut pas gouverner la France quand on méprise les Français» - vidéo
François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Le narratif sur la fin de mandat de Trump sert-il à «donner une leçon à tous les possibles populistes»?
Tags:
justice, enquête, détournement de fonds, charité, présidence américaine, Melania Trump, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook