International
URL courte
7430
S'abonner

Berlin s’oppose au déploiement de forces nucléaires américaines à portée intermédiaire en Europe, a déclaré le chef de la diplomatie allemande. Selon lui, «la politique des années 1980 n’aide pas à répondre aux enjeux actuels».

L'Allemagne s'oppose au déploiement de missiles nucléaires à moyenne portée en Europe, a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas dans une interview accordée à l'agence DPA.

«Le déploiement de nouveaux missiles à portée intermédiaire se heurtera à de la résistance en Allemagne», a-t-il lancé.

En se prononçant sur les suites du retrait américain du traité FNI, il a souligné que l'Europe ne devait pas être une arène de disputes entre la Russie et les États-Unis. Selon lui, «la politique des années 1980 n'aide pas à répondre aux enjeux actuels».

Début décembre, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a déclaré que la Russie disposait de deux mois pour «revenir au respect» du Traité sur les Forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI). Il a ajouté que dans le cas contraire, Washington suspendrait la réalisation de ses engagements dans le cadre du traité.

La Russie a déclaré à plusieurs reprises qu'elle accomplissait ses responsabilités dans le cadre du Traité FNI. Le ministre russe des Affaires étrangères a en outre fait remarquer que Moscou avait des questions à poser à Washington. La partie russe souligne que les États-Unis déploient sur terre, notamment sur leurs bases militaires en Roumanie et en Pologne, des installations capables de lancer des missiles de croisière de type Tomahawk ce qui est interdit selon le Traité. La Russie a également souligné le fait que Washington développait des drones d'attaque et finançait des recherches sur la création d'un missile de croisière basé au sol.

Lire aussi:

Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
L’homme et la femme les plus riches du monde sont Français, selon Forbes
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
Tags:
missiles balistiques, Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), Heiko Maas, Allemagne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik