International
URL courte
3120
S'abonner

La police des frontières allemande aurait retenu le 25 décembre à l’aéroport de Francfort les membres d’une délégation officielle marocaine en raison l’absence de visa d’entrée sur le territoire. Selon le journal Al-Akhbar, la délégation allait en Pologne pour participer à la COP24.

Une délégation officielle marocaine composée de députés, de sénateurs et d'anciens ministres aurait été retenue le mardi 25 décembre à l'aéroport de Francfort pendant une nuit entière, suite à l'absence dans leur passeport d'un visa d'entrée pour le territoire allemand. Des sources ont indiqué au journal arabophone marocain Al-Akhbar, qui a rapporté l'information dans son édition du mercredi 26 décembre, que les membres de la délégation ont été relâchés grâce à l'intervention de l'ambassadeur du Maroc à Berlin auprès des autorités allemandes et de son ministère de tutelle.

Selon ces sources citées par le quotidien, les personnalités qui composaient cette délégation étaient l'ancien ministre et député, Abdelaziz Al-Ammari, actuellement maire de Casablanca, Mohamed Salem Benmesaoud, Amal Mousira, Abdelillah Al-Muhajiri, Ahmad Al-Twaizi, Al-Tawimi, Nourdine Al-Azraq et Mohamed Mabadigh, ancien ministre de la Fonction publique. Elles ont été soumises à une procédure de vérification qui a duré cinq heures, selon les mêmes sources, suite à quoi elles ont reçu l'autorisation de poursuivre leur voyage vers la Pologne pour participer à la COP24.

Durant l'enquête, les membres de la délégation ont signé des documents attestant avoir commis une infraction à la réglementation régissant l'espace Schengen, a jouté le journal, citant ses interlocuteurs, en précisant qu'ils ont tous été pris en photo par la police des frontières allemandes, procédure légale obligatoirepour n'importe quel migrant voyageant dans l'illégalité.

Les membres de la délégation étaient munis dans leur passeport de voyage de fonction délivré par le parlement marocain. Interrogé par Al-Akhbar, un membre de la délégation a affirmé que les parlementaires ayant pris part au voyage n'étaient pas au courant que le passeport de fonction n'était pas reconnu en Allemagne, jusqu'à ce qu'on leurs interdise l'accès à l'aéroport.

Lire aussi:

Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Un policier roué de coups à Paris lors de la manifestation contre la loi Sécurité globale – vidéos
Le mystérieux «monolithe de métal» en plein désert américain a disparu
Un cambrioleur s'introduit dans une maison en pleine nuit, il est neutralisé par un père de famille
Tags:
régime sans visas, visas, Allemagne, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook