International
URL courte
Par
9128
S'abonner

Bien que la guerre en Syrie soit loin d'être terminée, la paix, elle, s'installe peu à peu. Les pays du Golfe réactivent leur diplomatie vers Damas pour ne pas être totalement hors-jeu en Syrie face à l'Iran. Mais Trump voudrait qu'ils aillent plus loin et notamment l'Arabie saoudite.

Les Émirats arabes unis ont rouvert leur ambassade en Syrie. Bahreïn s'apprête à suivre le mouvement. Quant à Riyad, le roi Salman vient de remplacer son chef de la diplomatie. L'objectif? Revenir en Syrie, et peut-être mettre la main au portefeuille.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Tags:
reconstruction, paix, financement, guerre, Kurdes, Unités de protection populaire kurdes (YPG), Hezbollah, Mohamed Ben Salmane, Ibrahim al-Assaf, Jamal Khashoggi, Adel al-Jubeir, Donald Trump, Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, Afrine (Syrie), Kurdistan syrien, Riyad, Téhéran, Bahreïn, Damas, Émirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, Iran, Yémen, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook