International
URL courte
0 110
S'abonner

Une délégation du gouvernement italien s’est rendue dans les régions siciliennes touchées par le tremblement de terre déclenché par l'éruption de l'Etna où un état d’urgence a été décrété. Sputnik s’est entretenu avec la ministre italienne de la Santé Giulia Grillo à l’issue d’une conférence de presse dans la ville de Zafferana.

Une importante délégation comprenant les vice-Premiers ministres italiens Matteo Salvini et Luigi Di Maio s'est rendue dans les régions siciliennes touchées par le tremblement de terre déclenché par l'éruption de l'Etna pour y évaluer les dégâts, a raconté à Sputnik la ministre italienne de la Santé Giulia Grillo à l'issue d'une conférence de presse dans la ville de Zafferana.

«La ville a beaucoup souffert. Même l'asphalte y est lézardé, le sol s'est beaucoup déplacé. Les rez-de-chaussée des maisons ont été sérieusement endommagés», a déclaré la ministre.

Et d'ajouter qu'il ne fallait pas oublier qu'il s'agissait d'une zone à risques.

«Aussi, doit-on effectuer des travaux nécessaires et […] créer des conditions pour apporter une assistance urgente à la population. Le gouvernement fera tout pour évaluer au plus vite le dommage et distribuer le premier argent dont la population a évidemment grand besoin», a souligné Mme Grillo.

Le vice-Premier ministre Luigi Di Maio qui a également participé à la conférence de presse a promis aux habitants de la ville qu'il ferait tout pour que la somme débloquée par le gouvernement à titre d'aide aux sinistrés soit distribuée à des personnes concrètes et leurs familles sans lenteurs bureaucratiques.

Un état d'urgence a été décrété en Sicile à cause du tremblement de terre de magnitude 4,8 sur l'échelle de Richter, qui a été déclenché par l'éruption de l'Etna où, selon les autorités italiennes, 28 personnes ont été blessées. L'épicentre se trouvait à quelques kilomètres au nord de Catane, deuxième ville de Sicile, où aucun dégât n'a été signalé.

L'Etna, qui culmine à 3.300 mètres, est le plus important volcan en activité en Europe, avec des éruptions fréquentes, connues depuis au moins 2700 ans.

Lire aussi:

Trois roquettes tirées depuis le Liban en direction d'Israël
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Mère immolée à Mérignac: le garde des Sceaux hué au Sénat
«Ce n’est plus Paris, c’est Kingston en Jamaïque!»: les riverains de Stalingrad crient leur colère
Tags:
séisme, gouvernement italien, Sputnik, Luigi di Maio, Matteo Salvini, Giulia Grillo, Zafferana, Sicile, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook