International
URL courte
130
S'abonner

Les données personnelles de 997 Nord-Coréens ayant fui leur pays d'origine ont été divulguées après le piratage d'une base de données de l'agence sud-coréenne chargée de leur intégration.

La base de données d'un centre d'accompagnement de transfuges nord-coréens en Corée du Sud a laissé fuiter leurs infos personnelles après avoir été infectée par un programme malveillant, a annoncé le ministère sud-coréen de l'Unification.

Les données compromises incluent les noms, les dates de naissance et les adresses de 997 Nord-Coréens passés au Sud. Le ministère affirme avoir découvert ce piratage «sans précédent» la semaine dernière tout en présentant ses excuses aux Nord-Coréens ayant fait défection.

«Nous mettrons tout en œuvre pour protéger leurs informations personnelles et empêcher que ce genre d'incident ne se reproduise», promet le ministère.

L'institution victime de l'attaque est chargée d'aider les Nord-Coréens ayant fui leur pays d'origine à s'installer au Sud et à se conformer aux codes et normes de la société capitaliste.

Aujourd'hui, la Corée du Sud compte plus de 30.000 transfuges nord-coréens, qui ont souvent franchi la frontière séparant les deux pays au péril de leur vie.

Lire aussi:

Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Tags:
transfuge, sécurité informatique, défection, données personnelles, piratage, Corée du Nord, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook