Ecoutez Radio Sputnik
    Un stade (image d'illustration)

    «Véritable gouffre financier»: ce stade algérien attire l’attention des médias

    © Sputnik . Irina Belova
    International
    URL courte
    262714

    Preuve d’incompétence à tous les niveaux et de la gestion catastrophique des deniers publics en Algérie. C’est ainsi que le journal Algérie Patriotique qualifie l’histoire de la construction du stade à Tizi Ouzou, en se référant au quotidien suisse Le Matin.

    La construction du stade de Tizi Ouzou (à 100 km à l'est d'Alger) fournit une preuve de la gestion catastrophique des deniers publics en Algérie, déplore Algérie Patriotique, en se référant à l'article intitulé «Un stade magnifique mais hors de prix» publié par le journal suisse Le Matin.

    «Ce stade de 50.000 places, dont les travaux ont débuté en 2010, a connu plusieurs arrêts et de nombreuses réévaluations qui ont constitué un véritable gouffre financier», signale le média helvétique, avant de calculer qu'il a coûté plus cher que ceux de Turin et de Munich.

    Selon Algérie Patriotique, l'infrastructure sportive, qui sera inaugurée en 2019, sera revenu pour le contribuable algérien à la bagatelle de 350 millions d'euros.

    «Soit plus du double du nouveau stade de la Juventus Turin, qui a coûté 155 millions d'euros pour une capacité de 40 000 places. Et un peu plus que l'Allianz Arena du Bayern Munich qui a coûté 346 millions d'euros, mais avec une capacité de 75 000 places assises», précise Le Matin.

    En Algérie, le stade de Baraki et la Grande Mosquée d'Alger connaissent le même sort. La facture de ces deux constructions, dont la réception «imminente» est à chaque fois annoncée en grande pompe par les ministres des secteurs concernés, dépasse largement les premières estimations, signale le média algérien.

    «Preuve d'incompétence à tous les niveaux, ces projets qui traînent en longueur font perdre à l'Algérie des sommes astronomiques alors que le pays souffre d'une grave crise financière qui s'enlise, en raison de la fuite en avant des responsables politiques qui ont sacrifié la gestion rationnelle à une paix sociale pourtant toujours aussi fragile», s'indigne Algérie Patriotique en conclusion.

    Lire aussi:

    Quand la Chine remplit le vide du «net recul» de la coopération économique algérofrançaise
    Erdogan à Alger, pourra-t-il booster l’économie et régler les divergences géopolitiques?
    Macron pourrait-il donner un nouveau souffle aux relations algéro-françaises?
    Tags:
    construction, stade, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik