Ecoutez Radio Sputnik
    Un char de l'armée syrienne

    L’armée syrienne progresserait vers la limite septentrionale du district de Manbij

    © Sputnik . Bassem Haddad
    International
    URL courte
    9894

    L'armée syrienne a hissé des drapeaux syriens dans les localités de la limite occidentale du district syrien de Manbij, a indiqué une source locale informée, ajoutant que l'armée devait «empêcher l'avancée des forces de Bouclier de l'Euphrate sur l'axe de Manbij».

    L'armée syrienne a pris position le long de la limite occidentale du district de Manbij, en Syrie. Des drapeaux syriens ont été élevés dans les villages situés à la ligne de contact avec les formations armées pro-turques participant à l'opération Bouclier de l'Euphrate.

    Selon une source locale informée, l'armée continue de se fixer dans le nord-ouest du district de Manbij.

    «L'armée avance vers la frontière septentrionale du district. Ainsi, l'armée syrienne doit empêcher l'avancée des forces de Bouclier de l'Euphrate sur l'axe de Manbij», a précisé la source.

    Vendredi, l'état-major des forces armées syriennes a annoncé la reprise de Manbij jusqu'à présent contrôlée par les unités kurdes. Précédemment, les Unités de protection du peuple (YPG) avaient appelé le gouvernement de Damas à prendre le contrôle des régions abandonnées par leurs forces afin de les protéger d'une éventuelle invasion turque.

    Le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a qualifié la reprise des régions kurdes par les forces gouvernementales syriennes de «tendance positive» élargissant la zone de contrôle de Damas.

    Lire aussi:

    Corée du Sud: la Russie réagit aux tirs de semonce présumés contre ses bombardiers
    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Ce test de QI n’a que trois questions mais la plupart des gens échouent à y répondre
    Tags:
    reprise, invasion, contrôle, drapeau, armée, Bouclier de l'Euphrate (opération militaire turque), Unités de protection populaire kurdes (YPG), Dmitri Peskov, Damas, Manbij, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik