Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau israélien

    Tel Aviv furieux contre une ministre jordanienne «piétinant» le drapeau israélien

    © Sputnik . Vladimir Ostapkovitch
    International
    URL courte
    30312

    Une ministre jordanienne ayant été prise en photo en train de «piétiner» le drapeau israélien a provoqué un scandale. Offensé, Tel Aviv a convoqué l'ambassadeur de Jordanie et a condamné le gouvernement du pays.

    Israël a convoqué l'ambassadeur de Jordanie et condamné l'un des ministres du pays après la publication d'une photo de ce responsable foulant un drapeau israélien peint au sol du bureau du syndicat des ingénieurs à Amman, relatent les médias.

    ​Frustrés par la politique israélienne et le traité de paix conclu entre la Jordanie et Tel Aviv, les propriétaires du bâtiment du syndicat avaient dessiné une étoile de David bleue sur un fond blanc sur le plancher du vestibule accompagnée d'empreintes de pas incitant les visiteurs à se promener sur le drapeau israélien. Ce geste peu cordial est resté majoritairement inaperçu pendant des années en Israël, mais a suscité la fureur du pays après que la ministre jordanienne de la Communication, Jumana Ghneimat, a été photographiée en train de marcher dessus le week-end dernier.

    La ministre se dirigeait vers une réunion entre le Premier ministre jordanien Omar Razzaz et des représentants syndicaux. Pour éviter toute polémique, M.Razzaz a fait preuve d'une approche plus diplomatique en entrant dans le bâtiment par une porte latérale.

    Dimanche, le ministère israélien des Affaires étrangères a fermement condamné le gouvernement jordanien pour sa «profanation» de l'emblème national et a convoqué l'ambassadeur du pays, Mohammad Hmeid, pour expliquer son «acte de manque de respect».

    À la suite de la protestation israélienne, le ministère jordanien des Affaires étrangères a publié une déclaration affirmant qu'Amman respectait son traité de paix de 1994 avec Israël et expliquant qu'il ne faisait aucun doute que Mme Ghneimat s'était rendue dans un bâtiment «privé» pour assister à une réunion officielle.

    La Jordanie et l'Égypte sont les deux seuls pays arabes au monde à avoir signé un traité de paix avec Israël. Un nombre important de Jordaniens continue toutefois de s'opposer à cet arrangement, organisant des manifestations sporadiques pour exiger la fin des relations diplomatiques avec Israël.

    Lire aussi:

    Une rencontre secrète sur la Syrie aurait eu lieu entre Tel-Aviv, Washington et Moscou
    Fusillade à l’ambassade israélienne en Jordanie
    Damas commente l'évacuation des Casques blancs de la Syrie
    Tags:
    drapeau, Omar Razzaz, Israël, Jordanie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik