Ecoutez Radio Sputnik
    British ambassador to Russia, Laurie Bristow, leaves after a meeting at the Russian foreign ministry building in Moscow, Russia, Saturday, March 17, 2018

    L'ambassadeur britannique à Moscou adresse ses vœux du Nouvel An en russe (vidéo)

    © AP Photo / Pavel Golovkin
    International
    URL courte
    583

    A quelques heures du début de la nouvelle année, l'ambassadeur britannique en poste à Moscou, Laurie Bristow, s'est adressé aux Russes dans leur langue maternelle.

    À l'occasion du Nouvel An, l'ambassadeur britannique en Russie Laurie Bristow a présenté ses vœux aux Russes dans leur langue maternelle. Dans une vidéo publiée sur la page Twitter de la mission diplomatique, il constate que l'année écoulée «n'a pas été facile» pour les relations bilatérales entre Moscou et Londres.

    «L'année prochaine nous réserve de nouveaux défis et nous œuvrerons pour les transformer en de nouvelles possibilités», a souligné l'ambassadeur britannique tout en indiquant que Londres souhaitait que ses relations avec Moscou reposent sur la coopération et le respect mutuel.

    Il a fait valoir que les deux pays avaient beaucoup de choses en commun en ce qui concernait les traditions, l'histoire et la culture. M.Bristow a rappelé que «des dizaines de milliers» de supporters britanniques s'étaient rendus en Russie pour assister aux matchs du Mondial du foot 2018.

    Auparavant, Vladimir Poutine avait adressé ses vœux du Nouvel An à la reine Elisabeth II et à la Première ministre britannique Theresa May.

    Lire aussi:

    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Un avion militaire libyen armé de missiles air-sol viole l’espace aérien tunisien et atterrit en urgence – images
    «Je ne veux pas tuer 10 millions de personnes»: Trump dit qu'il pourrait gagner la guerre en Afghanistan en une semaine
    Tags:
    message de félicitations, vœux, diplomates, Mondial 2018, Nouvel An, Theresa May, reine Elisabeth II, Laurie Bristow, Moscou, Russie, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik