Ecoutez Radio Sputnik
    Le système hypersonique russe (image d'illustration)

    Un chercheur allemand constate l’impuissance de l’Occident face au missile russe Avangard

    © Photo. Ministry of Defence of the Russian Federation
    International
    URL courte
    361466

    Le nouveau type d’arme hypersonique, ressemblant à une «boule de feu», révélé par Vladimir Poutine en mars dernier et testé moins d’une semaine avant le début de l’année 2019 est invulnérable face aux systèmes de défense existants, selon un chercheur du Centre allemand pour l’aéronautique et l’astronautique.

    Il n'existe pas de systèmes de défense efficaces contre le missile hypersonique russe Avangard révélé par Vladimir Poutine en mars dernier et testé avec succès le 26 décembre, a déclaré Dirk Zimper, chercheur au Centre allemand pour l'aéronautique et l'astronautique, à la chaîne publique allemande Deutschlandfunk.

    Selon le spécialiste, bien que les travaux sur la mise au point de contre-mesures fiables soient en cours, il est «vraiment difficile» d'intercepter un missile hypersonique.

    M.Zimper souligne qu'à en juger d'après les propos du général John Hyten, chef du commandement stratégique américain, ce fait est reconnu aux États-Unis. En mars, le général a déclaré au Comité des forces armées du Sénat que les États-Unis n'avaient aucune défense capable d'empêcher l'utilisation de telles armes contre le pays.

    Selon le spécialiste allemand, trois pays mènent actuellement des recherches sur cette technologie. Outre la Russie, il s'agit de la Chine et des États-Unis.

    «Il est clair que des pays tels que les États-Unis, la Russie et la Chine étudient de tels systèmes depuis des décennies et il s'agit bien d'une concurrence. Il serait très difficile de dire qui pourrait être en avance ou en retard dans cette recherche. Je pense que c'est une situation de coude à coude», a déclaré Dirk Zimper.

    Intervenant le 1er mars dernier devant l'Assemblée fédérale Vladimir Poutine a déclaré que la Russie avait créé un système hypersonique baptisé Avangard capable d'effectuer des vols intercontinentaux dans les couches denses de l'atmosphère à une vitesse 20 fois supérieure à celle du son, ainsi que le système de missiles Sarmat, des drones sous-marins ultra-rapides, le système de missile Kinjal, ainsi que des armes à laser.

    Le 26 décembre, il a été annoncé que le missile Avangard, surnommé «le cadeau du Nouvel An à la nation» par le Président russe Vladimir Poutine, avait été mis à l'essai à partir d'une base située dans le sud de l'Oural et avait réussi à frapper une cible d'entraînement au Kamchatka, à 6.000 kilomètres (3.700 milles).

    Le missile, qui volerait 20 fois plus vite que la vitesse du son, peut changer de cap et d'altitude tout en survolant l'atmosphère, zigzaguant vers la cible, rendant pratiquement impossible la prévision de l'emplacement de l'arme.

    Tir d'essai du missile Avangard
    © Sputnik . The Ministry of Defence of the Russian Federation
    Le tir d'essai du missile Avangard a eu lieu le 26 décembre en présence de Vladimir Poutine. Les Troupes de missiles balistiques stratégiques russes ont réalisé un tir depuis la région d'Orenbourg (1.200 km au sud-est de Moscou) vers une cible se trouvant sur le terrain d'exercices de Koura de la péninsule du Kamchatka, dans l'Extrême-Orient russe.

    Les missiles en question sont capables de porter des charges conventionnelles ou nucléaires. Selon M.Poutine, l'ogive du système Avangard progresse vers sa cible à plus de Mach 20 «comme une boule de feu» dont la température à la surface atteint 1.600 à 2.000°C.

    Lire aussi:

    Les missiles Avangard font basculer la Russie dans la «4e dimension», selon un général US
    Avangard: la durée d’invulnérabilité de la super arme russe dévoilée
    La Russie mettra en service ses missiles hypersoniques Avangard dans les mois à venir
    Tags:
    missiles hypersoniques, défense, Avangard, Vladimir Poutine, Dirk Zimper
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik