Ecoutez Radio Sputnik
    Benjamin Netanyahu

    Netanyahu: Israël compte intensifier sa coopération avec les services secrets US en Syrie

    © AP Photo / Gali Tibbon/Pool
    International
    URL courte
    29127

    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré qu'il voulait discuter avec ses partenaires américains des moyens de renforcer les activités de renseignement et la coopération opérationnelle avec Washington en Syrie, annonce Reuters.

    Israël compte poursuivre sa coopération avec les services secrets américains sur la Syrie et l'Iran, a déclaré mardi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, avant de rencontrer le secrétaire d'État américain Mike Pompeo à Brasilia, où ils assisteront aujourd'hui à la cérémonie d'investiture du Président Jair Bolsonaro.

    Les deux pays pourraient également intensifier leur coopération opérationnelle dans la lutte contre l'Iran, a indiqué M.Netanyahu cité par Reuters.

    Le Président Donald Trump avait précédemment annoncé le départ le plus rapidement possible de 2.000 soldats américains déployés dans le nord de la Syrie, essentiellement des forces spéciales ayant pour vocation de combattre Daech* et d'entraîner les forces locales dans les zones reprises aux djihadistes. Il a donné cinq mois au Pentagone pour la réalisation de ce projet.

    M.Netanyahu avait déjà déclaré fin décembre que le retrait annoncé des troupes américaines de Syrie n'ébranlerait pas la détermination d'Israël à lutter contre l'implantation de l'Iran dans ce pays.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Israël promet d'intensifier ses efforts en Syrie après le retrait US
    Israël se prépare à réagir au transfert ou à la production d’armes létales au Liban
    L’Iran envisage de déployer «des armes très dangereuses en Syrie», selon Israël
    Tags:
    opérations militaires, coopération, services secrets, Jair Bolsonaro, Mike Pompeo, Benjamin Netanyahu, Brasilia, Iran, Israël, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik