Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Donald Trump présente ses vœux 2019 dans un style qui lui est propre

    © AFP 2019 Joshua LOTT
    International
    URL courte
    11235

    L'actuel locataire de la Maison-Blanche a prononcé ses vœux du Nouvel An d'une manière décalée et souhaité bonne année à tous ceux qui le détestent.

    À la différence de ses homologues russe ou français, le Président américain s'est de nouveau distingué en souhaitant une heureuse année 2019 à ses concitoyens dans une allocution que certains ont considérée comme étant culpabilisante:

    «Pendant que je travaille à la Maison-Blanche, vous faites ce soir la fête. Mais je ne vous en veux pas!», a lancé Donald Trump dans une vidéo postée sur le fil Twitter de la présidence américaine.

    Cette largesse d'esprit a été mal reçue par de nombreux internautes. «Compte tenu du fait que vous faites la fête ou du golf le reste de l'année, il est assez logique que vous passiez ces jours à rattraper le temps perdu!», a écrit une autre utilisatrice de Twitter.

    Or, M.Trump a tenu sa promesse de n'en vouloir à personne: depuis son compte personnel, il a souhaité une bonne année à tout le monde, y compris à ses pires ennemis:

    «Bonne année à tous, y compris à mes détracteurs et aux médias fake news! 2019 sera une année fantastique pour ceux qui ne souffrent pas du syndrome anti-Trump. Calmez-vous et profitez de la balade, de grandes choses attendent notre pays», a promis le locataire de la Maison-Blanche dans un message écrit entièrement en lettres majuscules, donnant un nouvel élan d'enthousiasme à ses abonnés.

    Il semble que vous essayez de défendre la politique de Trump. Voulez-vous activer Verr. maj. et désactiver la vérification de l'orthographe?

    Lire aussi:

    Castaner n'exclut pas que la police soit à l'origine de la disparition d'un fêtard à Nantes
    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une forte explosion secoue Vienne
    Tags:
    vœux du Nouvel An, Nouvel An, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik