International
URL courte
16336
S'abonner

Une nouvelle pratique funéraire pourrait être autorisée dans l’État américain de Washington dont un élu propose de remplacer l’incinération et l’inhumation par le compostage des restes humains.

L’État de Washington pourrait bientôt devenir le premier aux États-Unis où une nouvelle alternative à l’inhumation et la crémation sera légalement proposée. Il s’agit du compostage humain, informe NBC News

Cette idée est celle du sénateur démocrate Jamie Pedersen, qui  fait du lobbying afin que ce projet  soit adopté par la Chambre des représentants de  l'État de Washington, préconisant «d'élargir les possibilités de disposition des restes humains». Il abordera la question avec les élus au parlement de l’État dans le courant du mois.

La méthode appelée «recomposition» consiste à placer les corps dans un bassin et à accélérer leur décomposition en un terreau dense et nutritif, qui peut ensuite être restitué aux familles. Selon le sénateur Pedersen, sa proposition est celle d’un moyen de traiter les restes humains moins coûteux que l’incinération et l’inhumation et qui serait plus respectueux de l'environnement que cette dernière. Selon lui «le compostage sera particulièrement utile pour les personnes qui ne peuvent pas se permettre des funérailles ou qui ne veulent pas être incinérées».

Lire aussi:

Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, 20 morts et plus de 100 blessés - images
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Une autre crise se profile à l’horizon et pourrait être pire que le Covid-19, affirme Bill Gates
Entre théories du complot et déclarations officielles, quel est l’élément déclencheur des explosions à Beyrouth?
Tags:
enterrement, Washington (Etat), crémation, projet, députés, compostage, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook