Ecoutez Radio Sputnik
    Alger

    L’Algérie refoule les réfugiés syriens, selon un responsable chargé de la migration

    CC BY-SA 4.0 / Yelles / Le Musée des Beaux-Arts d'Alger vu depuis le Jardin d'Essai
    International
    URL courte
    21401

    Soucieux de sa sécurité intérieure, l’Algérie interdit l’entrée de son territoire à tous les Syriens à travers les frontières du Mali et du Niger, a souligné Hacène Kacimi, directeur en charge de la Migration au ministère de l’Intérieur algérien, dans une déclaration à TSA Arabi.

    L'Algérie a interdit à tous les Syriens d'entrer dans le pays par sa frontière méridionale avec le Mali et le Niger pour empêcher les membres des groupes rebelles vaincus de menacer la sécurité intérieure du pays, a déclaré Hacène Kacimi, le responsable de la politique migratoire au ministère de l'Intérieur, dans un entretien à TSA Arabi.

    Il a indiqué à Reuters que les Syriens qui se réfugiaient en Algérie étaient soupçonnés d'être des militants islamistes et n'étaient pas les bienvenus.

    «Nous avons accueilli 50.000 Syriens au cours des dernières années pour des raisons humanitaires», a souligné M.Kacimi, évoquant des réfugiés de la guerre civile syrienne. «Mais nous ne pouvons pas accepter les membres de groupes armés fuyant la Syrie pour des raisons de sécurité».

    Il a ajouté que ces dernières semaines une centaine de personnes avaient atteint avec l'aide d'escortes armées locales la frontière sud, mais elles avaient été interceptées et expulsées peu de temps après leur arrivée en Algérie.

    M.Kacimi a noté que ces Syriens avaient transité avec de faux passeports soudanais par la Turquie, la Jordanie, l'Egypte, le Soudan et le Niger ou le Mali.

    «Il s'agit bien d'un réseau criminel et nous devons être très vigilants pour ne pas les laisser entrer en Algérie», a-t-il conclu.

    Le sud et le sud-est de l'Algérie sont, en grande partie, des régions désertiques, mais la sécurité y a été renforcée après que la Libye voisine, le nord du Mali et le Niger étaient tombés entre les mains de diverses factions militantes et rebelles.

    Depuis la guerre civile des années 90, l'Algérie est devenue un allié important des États-Unis contre les militants islamistes actifs dans la région aride du Sahel, au nord et à l'ouest de l'Afrique.

    Lire aussi:

    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    «Fumée jaune», propagation… Réflexions d'un ancien pompier sur le sort de Notre-Dame
    Le RAID déployé à Lourdes, une personne blessée lors d'une prise d'otages
    Tags:
    migrants, réfugiés, Alger, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik