Ecoutez Radio Sputnik
    ligue arabe

    L’Irak se prononce sur le retour de la Syrie au sein de la Ligue arabe

    Mohamed El-Shahed
    International
    URL courte
    9273

    Un pays de plus s’est exprimé en faveur du retour de la Syrie dans les rangs de la Ligue arabe, d’où elle a été exclue en 2011, après l’éclatement du conflit armé.

    Bagdad soutient le retour de la Syrie au sein de la Ligue arabe, a fait savoir le chef de la diplomatie irakienne Mohamed Ali al-Hakim.

    «L’Irak soutient l’unité syrienne et son retour à son état naturel dans le monde et dans la région et son rétablissement au sein de la Ligue arabe», a-t-il déclaré, cité sur les réseaux sociaux du ministère.

    Et de mettre en exergue l’importance de la victoire sur le terrorisme en Syrie, la réouverture des postes frontières entre les deux pays et l’intensification du commerce bilatéral.

    La Syrie avait été suspendue de la Ligue arabe en novembre 2011 en raison des affrontements des forces gouvernementales avec l’opposition armée. Plusieurs pays arabes avaient alors rappelé leurs ambassadeurs à Damas. Les autorités syriennes avaient ensuite annoncé qu’il rejetait la décision des chefs de la diplomatie arabe et avaient qualifié sa suspension d’illégale. 

    La semaine dernière, la chaîne libanaise Al-Mayadeen avait fait savoir que l’Arabie saoudite, considérée comme le principal opposant aux autorités syriennes dans le monde arabe, avait déclaré qu’elle ne s’opposait pas au retour de Damas au sein de la Ligue. Des médias avaient ensuite rapporté, se référant à des sources diplomatiques syriennes, que Damas n’allait pas solliciter son retour au sein de cette organisation.

    Lire aussi:

    Le retour de la Syrie au sein de la Ligue arabe arrive-t-il à grands pas?
    La Ligue arabe détaille la participation de Damas aux sommets libanais et tunisien à venir
    Le Liban persuadera-t-il la Ligue arabe d’inviter la Syrie au sommet de Beyrouth?
    Tags:
    retour, Ligue arabe, Mohamed Ali al-Hakim, Irak, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik