Ecoutez Radio Sputnik
    Téhéran

    «Les menaces engendrent les menaces»: Zarif rétorque à Pompeo

    © AP Photo / Vahid Salemi
    International
    URL courte
    5311

    Sur son compte Twitter, le chef de la diplomatie iranienne a commenté les propos de Mike Pompeo qui a mis en garde Téhéran contre la poursuite de ses tests de missiles, menaçant de durcir les conditions de son isolement diplomatique et économique.

    Les tests de missiles iraniens ne violent pas la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l’Onu, a déclaré le chef de la diplomatie de la République islamique Mohammad Javad Zarif, commentant ainsi les propos tenus aujourd’hui par son homologue américain Mike Pompeo. 

    «Le tir par l’Iran de fusées spatiales et les tests de missiles ne violent pas la résolution 2231», a-t-il indiqué sur son compte Twitter. 

    Et de rappeler aux États-Unis que les délais d’action de la résolution 1929, interdisant le transfert à l’Iran d’armes modernes, notamment des missiles, avaient expiré. 

    «Les menaces engendrent les menaces, alors que la politesse fait naître la politesse», a encore indiqué le ministre.

    Plus tôt dans la journée, Mike Pompeo a réagi à l’intention de Téhéran de procéder au tir de lanceurs spatiaux. Il a alors déclaré que Washington n’allait pas rester les bras croisés pendant que «la politique destructrice du régime iranien fera[it] courir des risques à la stabilité et la sécurité internationales». 

    Alors que Washington insiste sur le fait que la résolution 2231 interdit à l’Iran tout test de missiles, Moscou rappelle que ce document ne contient pas une interdiction, mais un appel. Le représentant permanent de la Russie auprès de l’Onu, Vassili Nebenzia, avait souligné qu’aucune preuve de composante nucléaire de ces tirs n’était fournie.  

    Lire aussi:

    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    Tags:
    lanceur, réponse, missile, tests, Mike Pompeo, Mohammad Javad Zarif, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik