International
URL courte
5212
S'abonner

Des hackers ont rendu publiques des informations confidentielles liées à la chancelière Angela Merkel et à des centaines d'autres femmes et hommes politiques allemands. Le réseau gouvernemental ne serait toutefois pas affecté par cette cyberattaque.

Les données privées de centaines d'hommes politiques allemands, y compris celles d'Angela Merkel, ont été publiées sur Internet par un groupe de hackers, relatent les médias allemands, qui ont pu prendre connaissance des documents divulgués. Des journalistes renommés et des célébrités se seraient également retrouvés dans le collimateur des malfaiteurs, selon Bloomberg.

Les données publiées comprennent des adresses électroniques, des numéros de portable, des photos de carte d'identité et des archives de discussions personnelles, poursuit Bloomberg.

Parmi elles compteraient notamment deux adresses électroniques et un numéro de fax appartenant à Angela Merkel. Un chat, qui aurait été mené par le ministre de l'économie, Peter Altmaier, y figurerait également.

Les données auraient été divulguées au cours des dernières semaines via le compte Twitter «G0d», qui serait originaire d'Hambourg et dont les créateurs se décrivent avec les mots clés «en quête de sécurité», «artiste» et «satire et ironie».

L'agence fédérale de cybersécurité BSI enquête sur le piratage de son centre national de cyberdéfense et ne peut pas en dire davantage pour le moment, a assuré vendredi à Bloomberg un porte-parole dans un entretien téléphonique. Entre temps, le journal Bild, citant des sources au sein de la BSI, a assuré que le réseau gouvernement n'avait pas été touché par l'attaque.

Celle-ci aurait frappé tous les principaux partis politiques allemands, à l'exception d'Alternative pour l'Allemagne (AfD).

Lire aussi:

Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Litres d’eau, nourriture: quels produits acheter et stocker en cas de pandémie?
De nouveaux cas de coronavirus détectés en France
La France se range du côté de la Turquie après les tensions en Syrie
Tags:
hackers, Peter Altmaier, Angela Merkel, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook