International
URL courte
10273
S'abonner

La diplomatie russe a confirmé que l’ex-Marine Paul Whelan, arrêté à Moscou fin décembre «en flagrant délit d’espionnage», disposait également d’un passeport britannique.

L'Américain Paul Whelan, arrêté à Moscou pour soupçons d'espionnage possède également la nationalité britannique, a indiqué à Sputnik le ministère russe des Affaires étrangères, confirmant les informations parues plus tôt dans The Times.

Selon ce dernier, suite à l'interpellation de l'homme, les employés de la mission diplomatique américaine sont entrés en contact avec les diplomates britanniques pour les informer de la citoyenneté de Paul Whelan.

Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a précisé que le Royaume-Uni avait demandé l'accès consulaire à l'Américano-Britannique après avoir reçu «une demande d'assistance de sa part».

La diplomatie russe a confirmé que la demande avait été envoyée, ajoutant que son traitement était en cours.

Les services de sécurité russes (FSB) ont annoncé avoir arrêté Paul Whelan le 28 décembre «en flagrant délit d'espionnage à Moscou», ce que l'homme dément. Moscou a officiellement informé Washington de l'interpellation d'un citoyen américain. Une enquête a été ouverte.

Selon son frère, David Whelan, l'ancien Marine travaille dans le domaine de la sécurité internationale du groupe BorgWarner, un fabricant de pièces détachées automobiles dont le siège se trouve près de Détroit, aux États-Unis.

Lire aussi:

«J’ai déjà fait barrage, cette fois c’est fini»: la Une de Libération sur le RN indigne la majorité
La DCA syrienne repousse une attaque de missiles au-dessus de Damas, selon Sana
Une fête d’anniversaire se transforme en rixe «d’une rare violence» à Marseille
«Ils ont été lynchés»: deux policiers agressés lors d’une intervention près d’Agen
Tags:
espionnage, Paul Whelan, Russie, Royaume-Uni, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook