International
URL courte
Par
31774
S'abonner

Au centre de la géopolitique du Moyen-Orient, Israël a perdu l'un de ses défenseurs-clé dans la région: la Russie. Responsable selon Moscou de la mort de 15 soldats russes en septembre dernier, Tel-Aviv s'est vu -théoriquement- interdire de survoler le territoire syrien. Dans notre anthologie 2018, retour en vidéo sur cette rupture.

[texte et vidéo initialement publiés le 29/11/2018]

C'est un fait! La relation russo-israélienne est gelée.

Malgré ses demandes médiatiques, Benjamin Netanyahou n'a pu discuter ouvertement avec Vladimir Poutine à Paris lors des commémorations du centenaire de l'armistice. La raison est limpide. La responsabilité d'Israël dans le crash de l'Iliouchine 20 ayant entraîné la mort de 15 soldats russes le 17 septembre dernier est loin d'être une histoire ancienne pour Moscou. La Russie s'éloigne d'Israël et les intérêts géopolitiques de ces deux pays pourraient diverger de plus en plus au Proche et au Moyen-Orient, notamment en Syrie. Après l'alliance, la désalliance?

 

 

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Tags:
désalliance, alliance militaire, alliance, Bachar el-Assad, Vladimir Poutine, Benjamin Netanyahou, Tel Aviv, Moscou, Damas, Proche-Orient, Syrie, Israël, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook