Ecoutez Radio Sputnik
    Dollars américains

    Le gouvernement Trump creuse le déficit des États-Unis?

    © Sputnik . Michail Kutuzov
    International
    URL courte
    8171

    La dette du gouvernement américain a augmenté de plus de 2.000 milliards de dollars sous la présidence de Donald Trump, et atteint désormais 21.974 milliards de dollars, a annoncé la télévision.

    Selon la chaîne de télévision américaine CNN, citant les chiffres du Trésor des États-Unis, la dette nationale a commencé à augmenter après la crise financière de 2008 et, après l'arrivée au pouvoir de Trump, a commencé à diminuer. Ainsi, en janvier 2017, elle s'élevait à 19.899 milliards de dollars. Cependant, en raison de la réforme fiscale fin 2017, le déficit a recommencé à se creuser, jusqu'à atteindre les 20.455 milliards de dollars à la fin de cette même année.

    Répondant à une question de CNN sur l'augmentation de la dette américaine, Kevin Hassett, président du Conseil des conseillers économiques (CEA), a déclaré que Trump était «incontestablement» préoccupé par la situation et a donc demandé une réduction de 5% du budget de chaque agence du cabinet américain pour le prochain cycle budgétaire.

    «Nous pouvons être en désaccord sur beaucoup de choses mais nous pouvons convenir que peut-être le moment est venu de prendre le déficit au sérieux», a déclaré Hassett.

    La chaîne note qu'en tant que candidat, Trump avait promis de «se débarrasser» de la dette nationale, déclarant à The Washington Post, en 2016, qu'il pourrait libérer les États-Unis de la dette «sur une période de huit ans».

    Selon le Bureau du budget du Congrès (CBO), la dette nationale des États-Unis représentait 78% du PIB en 2018, ce qui est le chiffre le plus élevé depuis 1950. Il est à noter que le déficit budgétaire est passé de 3,5% du PIB en 2017 à 3,8% en 2018. Selon la chaîne, en l'absence d'une action efficace, en 2028 la dette publique pourrait atteindre 96% du PIB.

    Début décembre 2017, le Sénat américain a approuvé le projet de réforme fiscale. Sa principale position était la réduction de l'impôt sur les sociétés de 35% à 20%. Les Républicains estiment que cela améliorera la compétitivité de l'économie américaine et générera des profits pour les sociétés américaines de plusieurs milliards de dollars provenant de l'étranger.

    La réforme fiscale dans l'intérêt de la classe moyenne américaine et l'augmentation du nombre d'emplois figuraient parmi les principaux objectifs du programme électoral de Trump.

    Lire aussi:

    Trump promet de commencer à rembourser la dette US
    100% de dette publique: c’est grave docteur?
    The National Interest désigne le principal ennemi des USA… et ce n’est ni Moscou ni Pékin
    Tags:
    politique, économie, budget, déficit, dollar US, dette, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik