Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Donald Trump menace d’invoquer une «urgence nationale» aux États-Unis

    © REUTERS / Jonathan Ernst
    International
    URL courte
    7295

    Le Président américain a menacé d'invoquer une urgence nationale pour forcer le financement de la construction d’un mur à la frontière avec le Mexique, bloqué par le Congrès. Cela pourrait se heurter à des recours en justice, car seuls les parlementaires sont habilités à allouer des fonds au gouvernement fédéral, selon la Constitution.

    Donald Trump a une nouvelle fois, vendredi, défendu bec et ongles son projet de mur à la «dangereuse» frontière sud des États-Unis, avertissant qu'il était prêt à ce que la paralysie partielle de l'administration fédérale dure plusieurs mois, voire plus d'un an.

    «Nous pouvons invoquer une urgence nationale pour la sécurité de notre pays, absolument», a déclaré Trump.

    Le chef de la Maison-Blanche a indiqué que son vice-président, Mike Pence, organiserait des réunions au cours du week-end sur la sécurité des frontières, sujet à l'origine de ce troisième blocage de l'administration depuis le début de la présidence Trump. Le gendre et conseiller du président, Jared Kushner, participera à ces discussions.

    Depuis le 22 décembre, quelque 800.000 employés fédéraux, soit un quart des agents des services publics, ne sont plus payés. Certaines administrations ont été fermées; pour les autres, les employés toucheront leur salaire avec retard.

    Ce «shutdown» a été déclenché par le président républicain qui réclame les financements nécessaires à la construction du mur qu'il veut faire ériger le long de la frontière mexicaine.

    Trump, qui demande une enveloppe budgétaire de cinq milliards de dollars (4,4 milliards d'euros), présente ce dispositif comme un élément-clé de sa stratégie de lutte contre l'immigration clandestine et le trafic de drogue.    

    Lire aussi:

    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    «Fumée jaune», propagation… Réflexions d'un ancien pompier sur le sort de Notre-Dame
    Le RAID déployé à Lourdes, une personne blessée lors d'une prise d'otages
    Tags:
    États-Unis, mur, Congrès des États-Unis, Donald Trump
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik