International
URL courte
0 18
S'abonner

Un tremblement de terre de magnitude 5,8 a frappé ce dimanche 6 janvier la zone de la frontière irako-iranienne, à 23 km de Gilan-e Gharb, dans la province de Kermanshah, et à 133 km au nord-est de la ville de Bagdad, informe le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM).

Ce dimanche 6 janvier, un tremblement de terre de magnitude 5,8 a secoué la zone de la frontière irako-iranienne, d'après le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM).

L'épicentre se situe à 133 km au nord-est de la ville de Bagdad. Le foyer du séisme se trouvait à une profondeur de 49 km.

​Dans un premier temps, le CSEM avait signalé une magnitude de 5,7. Toutefois, selon les dernières informations du Centre, ce tremblement de terre avait une magnitude de 5,8.

Aucune information concernant d'éventuelles victimes n'est disponible pour l'heure.

Cette zone frontalière est souvent en proie aux secousses souterraines. Ainsi, en janvier 2018, huit séismes à un intervalle de moins d'une heure l'un de l'autre ont frappé la frontière entre l'Iran et l'Irak, touchant Bagdad.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
Michel Onfray attaque Macron: «On ne peut pas gouverner la France quand on méprise les Français» - vidéo
François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Le narratif sur la fin de mandat de Trump sert-il à «donner une leçon à tous les possibles populistes»?
Tags:
séisme, frontière, Bagdad, Iran, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook