Ecoutez Radio Sputnik
    Câbles réseau (image d'illustration)

    Général US: la Chine peut transformer les villes en armes via un réseau 5G global

    © Photo. Pixabay/blickpixel
    International
    URL courte
    321085

    Commentant l’éventuelle création par la Chine de son propre réseau 5G global, un ancien responsable de l'administration Trump a dressé une image terrifiante de la Chine utilisant des réseaux mobiles pour provoquer une apocalypse, d’après le magazine Fortune.

    La Chine ne doit jamais être autorisée à développer un réseau mondial 5G sinon elle pourrait surveiller le monde entier via l’internet des objets (IdO) et «transformer les villes en armes», a déclaré le général américain à la retraite Robert Spalding, ancien responsable de l'administration Trump, cité par le magazine américain The Fortune.

    «Pensez aux voitures autonomes qui fauchent soudainement des piétons. Pensez aux drones qui se dirigent dans les prises d’air des avions de ligne. Plus nous sommes connectés à internet, et les réseaux 5G nous rendront encore plus connectés, plus nous sommes vulnérables», a indiqué M.Spalding, qui a siégé au Conseil de sécurité nationale (NSC) jusqu'en 2018.

    Pour écarter cette menace, le général propose de mettre en place un réseau 5G sécurisé exclusif aux États-Unis, permettant de surveiller des dispositifs réseau intégrés et d’isoler un dispositif «de l’adversaire s'il est infecté».

    D’ailleurs, M.Spalding n’a pas révélé comment la Chine pourrait prendre le contrôle sur l’internet des objets mondial car les normes 5G sont partagées dans le monde entier pour assurer la compatibilité des périphériques connectés à l’IdO. On peut donc facilement trouver des informations sur la 5G tout comme sur les précédentes générations de réseaux sans fil.

    Le général n’a pas non plus précisé quel rôle le gouvernement américain jouerait dans le réseau 5G spécial destiné à protéger les États-Unis. Il a toutefois assuré que ce réseau pourrait être construit par une entreprise «disposant d'un accès suffisant à des ondes», selon Bloomberg.

    En fin de compte, tout réseau américain 5G doit «pousser ZTE et Huawei hors des autres démocraties», a fait remarquer M.Spalding, cité par le South China Morning Post.

    Huawei et ZTE sont deux sociétés chinoises accusées par les États-Unis de travailler pour le compte du gouvernement chinois. Les deux sociétés rejettent ces allégations.

    M.Spalding avait proposé un plan similaire en 2018, provoquant des protestations de la part de sociétés de technologie et de députés républicains, qui ont estimé que la position de Spalding pourrait réduire le rôle des sociétés privées.

    La technologie de télécommunication sans fil 5G permettra d’établir des connexions 10 à 100 fois plus rapidement que le service 4G actuel. Le réseau devrait être suffisamment rapide pour prendre en charge des véhicules autonomes et des appareils intelligents.

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    technologie 5G, armes, Internet, internet des objets, The Fortune, ZTE Corp, South China Morning Post, Huawei, NSC, Robert Spalding, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik