Ecoutez Radio Sputnik
    Ali Khamenei, Guide de la révolution

    «Idiots de première classe»: le guide suprême iranien s’en prend à des responsables US

    © AP Photo / Office of the Iranian Supreme Leader
    International
    URL courte
    15622

    En pleine confrontation avec les États-Unis, le leader iranien ne mâche pas ses mots. Le guide suprême Ali Khamenei a estimé que certains responsables américains sont «des idiots de première classe» qui «font semblant d’être fous».

    Lors d'un discours prononcé mercredi à Téhéran, l'ayatollah Ali Khamenei a critiqué «certains responsables américains», mettant en doute leurs capacités mentales.

    «Certains responsables américains font semblant d'être fous. Bien entendu je ne suis pas d'accord avec ça, mais ce sont des idiots de première classe», a-t-il déclaré, cité sur son compte Twitter.

    Par ailleurs, il a évoqué ce qu'il a décrit comme des sanctions américaines «sans précédent» contre l'Iran.

    «Les Américains disent avec joie que ces sanctions sont sans précédent dans l'histoire. Oui, elles sont sans précédent. Et la défaite à laquelle les Américains seront confrontés sera sans précédent, si Dieu le veut», a-t-il souligné.

    De plus, l'ayatollah Khamenei s'en est pris à des responsables américains ayant prédit un changement de régime en Iran avant la fin 2018.

    «Il y a peu, un politique américain a dit, au cours d'un rassemblement de terroristes et de voyous, qu'il espérait célébrer Noël à Téhéran. Noël c'était il y a quelques jours. C'est ainsi que les Américains font leurs calculs», a-t-il déclaré sur compte Twitter.

    On ignore à quel responsable américain le guide faisait allusion, mais des membres de l'administration du Président Donald Trump ont appelé à un changement de régime en Iran et prédit que cela aurait lieu bientôt. Parmi eux, John Bolton, conseiller à la Sécurité nationale de Donald Trump et partisan de longue date d'un changement de régime à Téhéran.

    En mai dernier, les États-Unis ont annoncé leur retrait de l'accord de Vienne sur le dossier du nucléaire iranien conclu en 2015, avant de rétablir une première série de sanctions contre Téhéran en août. De nouvelles sanctions ciblant le secteur pétrolier iranien doivent être introduites le 5 novembre.

    Les pays membres de l'Union européenne, tout comme la Russie et la Chine, ont pour leur part indiqué vouloir préserver l'accord de Vienne. Les États signataires du document ont ainsi convenu de poursuivre leurs efforts pour maintenir les échanges commerciaux avec Téhéran malgré le rétablissement des sanctions américaines.

    Tags:
    responsables, ayatollah Ali Khamenei, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik