Ecoutez Radio Sputnik
    Centrafrique

    La ministre centrafricaine de la Défense remercie Moscou pour lui avoir livré des armes

    © AP Photo / Jerome Delay
    International
    URL courte
    5181

    Sur fond d’accusations prononcées fin 2018 à l’encontre de la Russie, concernant l’objectif de sa présence militaire en Centrafrique, la ministre centrafricaine de la Défense a remercié Moscou, dans une interview accordée à Sputnik, pour les armes fournies.

    La Russie reste le seul pays au monde à avoir fourni des armes et contribué à la formation de l'armée de la République centrafricaine, a déclaré dans une interview à Sputnik Marie-Noëlle Koyara, ministre centrafricaine de la Défense

    «Je profite du moment pour remercier la Russie parce que la Russie est le seul pays actuellement qui a bien voulu mettre à notre disposition des armes qui ont permis de redéployer sur le terrain nos militaires après une formation», a indiqué à Sputnik Marie-Noëlle Koyara.

    Selon la ministre, la deuxième livraison d'équipements est encore bloquée par le Comité des sanctions, mais Bangui espère que celui-ci fera un effort pour lever l'embargo:

    «Nous espérons que le travail diplomatique que nous sommes en train de faire va permettre que le Comité des sanctions puisse lever cet embargo, que nous puissions recevoir la prochaine tranche des équipements parce qu'une armée ou la police, les forces qui sont formées par les équipements ou la logistique nécessaire, ne peuvent rien faire pour défendre le pays».

    La présence de militaires russes sur le sol centrafricain et les livraisons d'armes étaient fin décembre dans le viseur de certains médias français. Ainsi, le Monde a publié un article intitulé «La Centrafrique, un pion sur l'échiquier russe» dans lequel est analysé l'«intention» de Moscou de «s'emparer» de la Centrafrique. Pourtant, le Président de la Centrafrique Faustin-Archange Touadéra avait «confirmé d'une manière officielle l'engagement et les responsabilités des conseillers militaires» russes présents dans le pays.

    Selon les informations fournies par le ministère russe des Affaires étrangères, 175 formateurs russes, 170 civils et 5 militaires, dont l'Onu a autorisé le déploiement, se trouvent en République centrafricaine. La Russie a livré à ce pays des armes, dont 1.700 AK47, après avoir obtenu l'autorisation du Conseil de sécurité de l'Onu, France comprise, en 2017.

    La Russie a également lancé un processus de paix, parallèle à celui de l'Union africaine. À cet effet, elle a convié l'été dernier à Khartoum au Soudan, gouvernement et groupes armés centrafricains à la table des négociations.

    Lire aussi:

    La canicule fait ses premiers morts en France
    Au moins deux morts après un atterrissage en urgence en Russie (vidéo)
    Il filme l’atterrissage d’urgence de son avion quelques instants avant qu’il ne s’enflamme en Sibérie (vidéo)
    Tags:
    Marie-Noëlle Koyara, Russie, République centrafricaine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik