International
URL courte
581259
S'abonner

Le groupe de hackers The Dark Overlord a publié le 2ème lot de «données confidentielles» sur l’attentat du 11 septembre 2001. Il s’agit en l’occurrence de la correspondance menée entre les compagnies d’assurance et les familles des victimes et portant entre autres sur l’implication éventuelle de George W. Bush ou de la famille royale saoudienne.

S'ils ne reçoivent pas une rançon en Bitcoins, des hackers menacent «d'enterrer» le gouvernement américain en divulguant des informations compromettantes sur les attaques du 11 septembre 2001. Le deuxième lot de documents a été publié sur internet.

«Nous ne pouvons plus laisser les médias mainstream passer la vérité sous silence. Nous devons veiller à ce que leur propagande soit écrasée par les vérités dont nous disposons aujourd'hui», ont-ils souligné.

Le dossier en question, «Layer 2», contient plus de 7.500 fichiers qui comprennent en grande partie la correspondance échangée entre les compagnies d'assurance qui géraient les réclamations découlant de la tragédie. Les avocats plaidants se demandaient notamment si l'ancien président  George W. Bush ou la famille royale saoudienne étaient au courant des attentats à venir. Cette correspondance ne fournit cependant aucune preuve quant à l'implication des gouvernements américain et saoudien.

Les hackers affirment avoir obtenu des milliers de documents en provenance d'un cabinet d'avocats basé aux États-Unis. Ils ont divisé le tout en cinq «Layers», si bien que chaque lot de documents contiendrait des données plus sensibles et plus confidentielles que le précédent.

The Dark Overlord a précisé que les documents en question provenaient des archives de grandes compagnies d'assurances, telles que Lloyds of London et Hiscox, de l'agence immobilière Silverstein Properties, à qui appartenait le World Trade Center, ainsi que de plusieurs services gouvernementaux.

Les noms des personnes qui figurent dans les documents peuvent être supprimés moyennant rétribution, assurent les hackers.

Les hackers ont également menacé de vendre les documents dérobés à des organisations terroristes et à des États adversaires des États-Unis. «Payez, sinon on vous enterrera», menace The Dark Overlord sur Pastebin.

Le 11 septembre 2001, 19 kamikazes avaient réussi à pénétrer à bord de quatre avions de ligne et à les détourner. Deux avions avaient percuté les tours jumelles de 109 étages du World Trade Center à New York, le troisième le Pentagone et le quatrième était tombé à 130 kilomètres de Pittsburg, en Pennsylvanie.

Lire aussi:

Linda Kebbab, policière insultée: «je ne suis pas une indigène, je suis Française!»
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Restrictions chinoises sur le trafic aérien: les Américains attaquent, les Européens acquiescent
Les «loups soldats» de la Chine révolutionnent la diplomatie chinoise
Tags:
attentat, attentats du 11 septembre 2001, George W. Bush, Arabie Saoudite, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook