Ecoutez Radio Sputnik
    Une pompe à essence

    Les Marocains doivent payer leur essence de deux à trois fois plus cher que leurs voisins

    CC0 / Pixabay/IADE-Michoko
    International
    URL courte
    2130

    Le carburant au royaume chérifien est nettement plus onéreux que dans les autres pays du Maghreb. Ainsi, les Algériens le payent trois fois moins cher que les Marocains et les Tunisiens, près de deux fois moins, apprend-on d’une étude spécialisée.

    Le carburant au Maroc est le plus cher du Maghreb, d'après une étude du Global Petrol Prices. Elle compile les prix de l'essence dans plus d'une centaine de pays. Actuellement, le litre moyen de carburant automobile au Maroc s'établit à 1.07 dollar (0.93 euro), alors qu'il est de 0.68 dollar le litre (0.59 euro) en Tunisie.

    Il y a un écart important entre ces chiffres et le prix du carburant en Algérie, qui coûte 0.33 dollar le litre (0.29 euro). L'Algérie se trouve au cinquième rang des pays où le carburant est le moins cher et se classe derrière le Venezuela (0.0087 euro), le Soudan (0.11 euro), l'Iran (0.25 euro) et le Koweit (0.3 euro), selon Global Petrol Prices.

    Néanmois, le prix du carburant au Maroc avoisine le prix moyen du litre dans le monde qui est de 1,08 dollar (0,94 euro). Selon Global Petrol Prices, «les pays riches ont des prix plus élevés que les pays pauvres ou ceux produisant et exportant du pétrole».

    Même s'il est loin d'être le pays vendant l'essence à bon marché, le Maroc a connu une forte chute des prix du super et du gasoil depuis octobre 2018. Le carburant a baissé de 4 dirhams le litre (0,37 euro) au cours de ces trois derniers mois grâce à l'évolution des cours mondiaux du pétrole, précise Global Petrol Prices.

    Lire aussi:

    L’humoriste proche de Macron Yassine Belattar a été placé en garde à vue
    Plusieurs Roms lynchés dans les banlieues de Paris pour des fausses rumeurs (vidéos choc)
    Souveraineté d’Israël sur le Golan: Riyad commente la décision de Trump
    Tags:
    pétrole, carburant, essence, Maghreb, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik