Ecoutez Radio Sputnik
    Ligue arabe

    La Ligue arabe détaille la participation de Damas aux sommets libanais et tunisien à venir

    © AP Photo / Amr Nabil
    International
    URL courte
    2111

    Lors du sommet socio-économique à venir à Beyrouth, la Ligue arabe n’envisage pas de débattre de l’invitation de la Syrie au prochain rendez-vous de l’organisation, qui aura lieu sous peu en Tunisie, a confié à Sputnik le vice-président de la Ligue.

    Dans un entretien accordé à Sputnik, le vice-président de la Ligue arabe, Hossam Zaki, s'est prononcé sur l'éventuelle participation de la Syrie au sommet de l'organisation, qui se tiendra en Tunisie.

    «La Ligue des États arabes n'envisage pas de discuter de l'invitation [de la Syrie, ndlr] au sommet de l'organisation en Tunisie lors de la prochaine rencontre au Liban, où Damas n'a pas non plus été invité», a souligné M.Zaki.

    Il a également confirmé que le sommet à Beyrouth aurait lieu fin janvier, en dépit de la demande du porte-parole du parlement libanais de le reporter.

    Plus tôt, plusieurs pays, et même le parlement arabe, s'étaient prononcés en faveur du retour de la Syrie au sein de l'organisation régionale.

    La Syrie avait été suspendue de la Ligue des États arabe en novembre 2011 en raison des affrontements des forces gouvernementales avec l'opposition armée. Plusieurs pays arabes avaient alors rappelé leurs ambassadeurs en poste à Damas. Les autorités syriennes avaient ensuite annoncé qu'elles rejetaient la décision des chefs de diplomatie arabes et avaient qualifié leur suspension d'illégale.

    La semaine dernière, la chaîne libanaise Al Mayadeen avait fait savoir que l'Arabie saoudite, considérée comme le principal opposant aux autorités syriennes dans le monde arabe, avait déclaré qu'elle ne s'opposait pas au retour de Damas au sein de la Ligue. Des médias avaient ensuite rapporté, se référant à des sources diplomatiques syriennes, que Damas n'allait pas solliciter son retour au sein de cette organisation.

    Le 3 janvier, c'est l'Irak qui, à son tour, a soutenu le retour de la Syrie dans les rangs de l'organisation.

    Lire aussi:

    Un incident entre un avion américain et un Su-30 vénézuélien au-dessus des Caraïbes – vidéos
    «En fermant le marché américain à Huawei, Trump a ouvert des possibilités d’investissements chinois accrus en Europe»
    Vidéo de cockpit du crash d’un Boeing dans un lagon en Micronésie
    Tags:
    pays arabes, Ligue arabe, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik