International
URL courte
51722
S'abonner

Malgré sa décision de reporter son opération contre les Kurdes en Syrie, Ankara continue de renforcer ses troupes à la frontière turco-syrienne.

La Turquie continue de masser du matériel militaire auprès des unités déployées à sa frontière avec la Syrie, annonce samedi l'agence de presse Anadolu.

Ainsi, cette dernière avait rapporté le 29 décembre que des chars et des véhicules militaires avaient été déployés dans la province turque de Sanliurfa, frontalière avec la Syrie.

Et plus récemment, Anadolu affirme qu'une colonne supplémentaire de véhicules blindés de transport de troupes et de camions militaires s'est acheminée dans la province de Hatay, limitrophe de la Syrie. Le matériel est arrivé à la station ferroviaire d'Alexandrette pour renforcer les unités déployées à la frontière.

Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré, début décembre, qu'Ankara était prêt à lancer une opération à l'est de l'Euphrate et sur la ville syrienne de Manbij contre les forces d'autodéfense kurdes, si les États-Unis ne faisaient pas en sorte que ces dernières se retirent. Plus tard, il a annoncé sa décision de reporter cette initiative, à la suite d'un entretien téléphonique avec son homologue états-unien, Donald Trump. Ce dernier a déclaré que les États-Unis rapatrieraient leurs troupes stationnées en Syrie.

Lire aussi:

Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Tags:
véhicules blindés, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook