Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump se défoule contre le FBI suite aux révélations du New York Times

    © REUTERS / Carlos Barria
    International
    URL courte
    13281

    Donald Trump s'en est violemment pris samedi à l'ancien directeur du FBI, James Comey, après de nouvelles révélations du New York Times sur l'ouverture en 2017 d'une enquête de la police fédérale pour déterminer s'il travaillait pour le compte de la Russie.

    Donald Trump a vivement critiqué le New York Times et les anciens dirigeants du FBI dans une série de messages sur Twitter publiés samedi.

    «Wow, je viens d'apprendre dans le défaillant New York Times que les anciens dirigeants corrompus du FBI, presque tous limogés ou forcés à quitter l'agence pour de très mauvaises raisons, ont ouvert une enquête sur moi, sans aucune raison ni preuve, quand j'ai viré ce menteur de James Comey, une vraie ordure!», a tweeté de bon matin le Président des États-Unis.

    Selon le New York Times, l'enquête de la police fédérale américaine a rapidement fusionné avec celle ouverte par le procureur spécial Robert Mueller, sur des soupçons de collusion entre Moscou et l'équipe de campagne du candidat républicain à l'élection présidentielle de 2016.

    Le FBI a ouvert son investigation, qui comportait un volet de contre-espionnage et un volet criminel, à la suite du limogeage de son directeur James Comey par Donald Trump en mai 2017, poursuit le quotidien new-yorkais, citant des sources s'exprimant sous le couvert de l'anonymat.

    Le volet contre-espionnage devait déterminer si le milliardaire avait consciemment ou inconsciemment travaillé pour Moscou, et le volet criminel portait sur le limogeage de James Comey, écrit le journal, selon lequel on ignore si les investigations sur l'aspect contre-espionnage se poursuivent actuellement.

    Toujours selon le New York Times, le FBI a eu des soupçons sur d'éventuels liens de M.Trump avec la Russie dès la campagne présidentielle de 2016. Mais il n'a pas ouvert d'enquête jusqu'à ce que le président limoge M.Comey, qui avait refusé de lui prêter allégeance et de mettre fin à de premières investigations sur une éventuelle collusion avec la Russie.

    «Le FBI était en pleine tourmente (…) en raison de la mauvaise gestion de Comey à sa tête», a commenté samedi Donald Trump sur Twitter. «Mon limogeage de James Comey a été un grand jour pour l'Amérique. C'était un flic véreux», a-t-il ajouté, évoquant dans un autre tweet «les ratés qui ont essayé de [lui] jouer un mauvais tour».

    L'enquête sur la supposée ingérence de Moscou dans l'élection présidentielle américaine de 2016 et les prétendus liens entre la campagne de Trump et la Russie est menée par le procureur spécial Robert Mueller et le Congrès américain. Auparavant, M.Mueller en était arrivé à la conclusion qu'il n'y avait pas eu de collusion entre l'équipe électorale de Trump et le gouvernement russe.

    La Russie a, à plusieurs reprises, démenti toute ingérence dans les affaires intérieures d'autres pays ainsi que toute tentative d'exercer une influence sur les processus électoraux. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a qualifié ces allégations d'«absolument infondées».

    Lire aussi:

    La France tacle durement les États-Unis sur l’Otan et les F-35
    Ils se battent à bord d’un avion Ryanair à cause d’une femme aux pieds nus (vidéo)
    Poutine pose en ukrainien une question piquante aux autorités de Kiev
    Tags:
    collusion, enquête, James Comey, Robert Mueller, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik