Ecoutez Radio Sputnik
    Emmerson Mnangagwa

    Le Président du Zimbabwe entame sa première visite officielle en Russie

    © AP Photo / Tsvangirayi Mukwazhi, File
    International
    URL courte
    2211

    Le chef d'État zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a entamé lundi sa visite de deux jours en Russie lors de laquelle il compte s'entretenir avec le chef du Kremlin Vladimir Poutine.

    L'avion du dirigeant zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a atterri lundi à l'aéroport moscovite de Vnoukovo. Le chef d'État entame ainsi sa première visite officielle en Russie depuis son élection au poste présidentiel en juillet 2018.

    Selon le président du conseil d'affaires russo-zimbabwéen Dmitri Mazepine, lors de son séjour en Russie qui durera deux jours, Emmerson Mnangagwa a l'intention de discuter de projets pouvant présenter un intérêt aux entrepreneurs russes.

    Pour sa part, l'ambassadeur zimbabwéen à Moscou Mike Nicholas Sango a fait savoir que M.Mnangagwa avait l'intention de rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine.

    Emmerson Mnangagwa, qui dirigeait le Zimbabwe depuis la chute en novembre 2017 de Robert Mugabe après 37 ans au pouvoir, avait obtenu 50,8% des voix lors des élections générales tenues le 30 juillet 2018.

    Le volume des échanges commerciaux entre la Russie et le Zimbabwe s'est établi à 31 millions de dollars en 2017. Des entreprises russes présentes dans le pays africain y extraient notamment les diamants, de l'or et de la platine.

    Harare espère en outre attirer les investissements russes dans les domaines de l'agriculture, des transports et de la santé publique, et compte consolider la coopération militaro-technique avec Moscou.

    Lire aussi:

    Un tremblement de terre secoue le sud-ouest de la France
    La France tacle durement les États-Unis sur l’Otan et les F-35
    Impact des Gilets jaunes sur l'économie: l'Insee conteste les chiffres du gouvernement
    Tags:
    échanges commerciaux, diplomatie, visite, coopération, investissements, Vnoukovo (aéroport), Robert Mugabe, Dmitri Mazepine, Emmerson Mnangagwa, Russie, Zimbabwe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik