Ecoutez Radio Sputnik
    Turki ben Fayçal Al Saoud

    Le retrait US de Syrie ne fera que «compliquer les choses», selon un prince saoudien

    © AP Photo / Kamran Jebreili
    International
    URL courte
    14132

    Pour l'ex-chef des services de renseignement saoudiens, le retrait des États-Unis de Syrie «compliquera davantage les choses» sur le terrain et constitue ainsi un «développement très négatif».

    Le départ des forces états-uniennes de Syrie est susceptible d'entraîner une dégradation de la situation dans le pays, a déclaré le prince saoudien Turki al-Faisal Al Saoud dans un entretien accordé à la BBC.

    «Cela va compliquer davantage les choses au lieu d'y trouver une solution, ainsi qu'embourber les Iraniens, mais aussi les Russes et Bachar el-Assad. Sous cet angle, il s'agit bien sûr d'un développement très négatif», a estimé l'ex-chef des services de renseignement saoudiens et ancien ambassadeur du royaume à Washington.

    Un avion de la coalition dirigée par les Etats-Unis
    © AFP 2019 US NAVY / MC2 JACOB G. SISCO
    Selon lui, la démission du chef du Pentagone James Mattis, consécutive à l'annonce du retrait américain, n'allait pas remédier à la situation sur le terrain.

    Le 19 décembre 2018, Donald Trump a annoncé le départ le plus rapidement possible des militaires américains de Syrie, martelant que les États-Unis ne joueraient plus le rôle de «gendarme du Moyen-Orient».

    Par la suite, la porte-parole de la Maison-Blanche Sarah Sanders a annoncé que les États-Unis avaient commencé à retirer leurs troupes de Syrie, tout en soulignant que la victoire sur les djihadistes de Daech* ne signifiait pas la fin de la coalition antiterroriste dirigée par Washington.

    Pour sa part, le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu a proposé de mettre le retrait des troupes états-uniennes du sol syrien sous le contrôle conjoint d'Ankara, de Moscou et de Téhéran pour empêcher les terroristes d'occuper le vide laissé.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    L'emplacement secret d'armes nucléaires US en Europe dévoilé par hasard
    Tags:
    lutte antiterroriste, terrorisme, présence militaire, retrait, crise syrienne, coalition anti-Daech, Daech, Pentagone, Mevlut Cavusoglu, James Mattis, Donald Trump, Turki al-Fayçal, Arabie Saoudite, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik