International
URL courte
63846
S'abonner

Paris prévoit d'allouer un prêt d'un milliard d'euros à l'Irak pour aider à relever le pays, a déclaré lundi le ministre français des Affaires étrangères qui a également confirmé aux Irakiens le soutien de la France face à la décision de Washington de retirer ses troupes de Syrie.

Les autorités irakiennes se verront octroyer un prêt d'un milliard d'euros pour reconstruire le pays, a déclaré lundi le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, cité par l'AFP.

En visite à Bagdad pour deux jours, il a annoncé au cours d'une rencontre avec le Premier ministre irakien, Adel Abdel-Mehdi, la volonté de la France «d'ouvrir une nouvelle étape dans la relation bilatérale», selon la même source. Jean-Yves Le Drian a assuré les Irakiens du soutien de la France dans le contexte de la décision de Donald Trump de retirer les troupes américaines de Syrie.

«Nous avons appris le retrait des États-Unis de Syrie de manière très brutale. Nous avons fait savoir aux États-Unis que nous ne comprenions pas cette rapidité parce que Daech* n'est toujours pas vaincu en Syrie», a-t-il indiqué sur France Info.

Il a rappelé la présence de la France en Irak et l'importance de la coalition internationale.

«La France est présente en Irak, la coalition aussi. La coalition se réunira à Washington au mois de février pour décider de la suite de son action», a-t-il souligné.

Avant d'ajouter:

«Donc, pour l'instant, nous sommes là et nous restons.»

Le 19 décembre, Donald Trump a annoncé que les États-Unis avaient écrasé Daech* en Syrie, précisant que la lutte contre le groupe terroriste était la seule raison de la présence militaire états-unienne dans le pays.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
retrait des troupes, reconstruction, soutien, terrorisme, Franceinfo, Daech, coalition anti-Daech, AFP, Adel Abdel-Mehdi, Donald Trump, Jean-Yves Le Drian, Bagdad, Syrie, France, Irak, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook