Ecoutez Radio Sputnik
    Ali Bongo, lors de la prestation de serment, le 27 septembre 2016, Gabon

    Ali Bongo de retour au Gabon après plus de 2 mois d'absence

    © AFP 2019 Steve Jordan
    International
    URL courte
    Par
    504
    S'abonner

    Ali Bongo est arrivé au Gabon en toute discrétion dans la nuit du 14 au 15 janvier. Absent de son pays depuis le 24 octobre dernier suite à un accident vasculaire cérébral, le président gabonais a interrompu sa convalescence à Rabat, au Maroc, pour prendre part ce mardi 15 janvier à la cérémonie de prestation de serment du nouveau gouvernement.

    Absent de son pays depuis plus de deux mois pour des soins relatifs à son état de santé, Ali Bongo est rentré à Libreville dans la nuit de lundi à mardi. Le président gabonais a quitté le Maroc pour Libreville où il préside ce mardi 15 janvier la cérémonie de prestation de serment du nouveau gouvernement. Un gouvernement annoncé samedi dernier mais qui ne peut entrer en fonction qu'après la prestation de serment devant le Président de la République comme le prévoit l'article 15 de la Constitution gabonaise.

    Cette prestation de serment verra donc la première apparition publique du Président Bongo depuis son hospitalisation le 24 octobre 2018 à Ryad, en Arabie saoudite, à la suite d'un accident vasculaire cérébral et la convalescence qu'il passe actuellement à Rabat.

    La santé du chef de l'État gabonais est sujette à de nombreuses spéculations dans son pays depuis son départ et en raison de l'absence d'information officielle détaillée à ce sujet. Les dernières images d'Ali Bongo remontent à ses vœux présentés le 31 décembre dans une courte vidéo enregistrée depuis Rabat.

    Le 7 janvier dernier, une tentative de coup d'État a eu lieu au Gabon. Les putschistes avaient entre autres justifié leur action par les conséquences de l'état de santé du Président sur la gestion du pays.

    Cependant le chef de l'État gabonais ne devrait être que de passage à Libreville et devrait regagner dans la foulée la capitale marocaine pour y poursuivre sa période de convalescence.

    Ali Bongo Ondimba, 59 ans, est au pouvoir depuis 2009 au Gabon. Il a succédé à son père qui dirigeait le pays depuis 1967.

    Tags:
    prestation de serment, accident vasculaire cérébral (AVC), gouvernement, Ali Bongo Ondimba, Gabon, Maroc, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik